spot_imgspot_img

Gabon : L’UPG se prononce sur quelques sujets du moment

L’Union du peuple gabonais (UPG) a tenu, samedi dernier, son traditionnel conseil du secrétariat exécutif qui permet à cette formation politique de se prononcer sur l’état de la nation gabonaise. Si le menu contenait le point de vue parti de Pierre Mamboundou sur la situation en Côte d’Ivoire, pour l’essentiel il s’est agit de l’introduction de la biométrie dans le processus électoral et de la situation du vice-président de la CENAP représentant l’Opposition pour le poste duquel Awendjé ne reconnait avoir désigné personne. Le texte intégral du communiqué final.

Communique final du conseil du secrétariat exécutif de l’UPG

Sous la présidence de Monsieur Pierre MAMBOUNDOU, Président de l’Union du Peuple Gabonais, le Conseil du Secrétariat Exécutif s’est réuni ce samedi 23 avril 2011, à partir de 10 heures, en son siège national, sis à Awendjé.

A l’ouverture des travaux, le Président s’est appesanti sur la situation de la Côte d’Ivoire.

Analysant les informations en provenance de ce pays frère, il s’avère que les responsabilités du drame ivoirien seraient partagées entre les parties belligérantes.

Après ce chaos post-électoral, le Président de l’Union du Peuple Gabonais invite les dirigeants et le peuple ivoiriens à tout mettre en œuvre pour privilégier le dialogue, favoriser la réconciliation nationale et la reconstruction du pays en évitant les règlements de comptes.

Passant à l’analyse des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil s’est particulièrement appesanti sur les points suivants :

Secrétariat Politique chargé des Questions Electorales et des Relations avec les Organes Locaux

Sur communication du Secrétaire Politique chargé des Questions Electorales et des Relations avec les Organes Locaux, le Conseil a été informé du développement du dossier relatif à l’introduction de la biométrie dans le processus électoral et de la situation du Vice-président de la CENAP représentant l’Opposition.

S’agissant de la biométrie, le Conseil s’est félicité de l’unanimité qui se dégage autour de la nécessité de l’introduction de la biométrie pour les prochaines élections législatives.

Pour le Conseil, cette volonté doit être traduite par la promulgation dans les meilleurs délais, de la loi sur la protection des données à caractère personnel, ainsi que les lois et autres textes subséquents.

Toute attitude contraire exposerait à nouveau le pays aux risques d’instabilité, et à se priver d’un des mécanismes de prévention de conflits post-électoraux.

Quant à la question relative au remplacement du Vice-président représentant l’Opposition à la CENAP, le Conseil marque son étonnement à propos du faux procès fait à l’Union du Peuple Gabonais à ce sujet.

Contrairement aux allégations relayées par la presse d’une part, et de l’autre par certains responsables politiques, l’UPG ne reconnaît pas avoir proposé et encore moins désigné une personne à ce poste.

Par contre, l’Alliance pour le Changement et la Restauration (ACR), groupement auquel appartient l’UPG, a saisi la Coalition des Partis Politiques pour l’Alternance (CPPA) en vue de l’examen de cette question qui, du reste, a été posée par lettre adressée à chaque parti de l’Opposition, par le Président de la CENAP.

Aussi est-il utile d’informer l’opinion que cette saisine est demeurée sans suite.

Bien au contraire, la CPPA, faisant fi de l’avis de l’ensemble de l’Opposition, a confirmé le Vice-président dont la poursuite du mandat est mise en cause.

Fait à Libreville, le 23 avril 2011

Pour Le Conseil du Secrétariat Exécutif
Le Premier Secrétaire Politique

Publié le 27-04-2011 Source : UPG Auteur : Gaboneco

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES