spot_imgspot_img

Gabon : Trois compagnies aériennes indexées par l’Union Européenne

La Commission européenne a adopté la 17è mise à jour de la liste des compagnies aériennes faisant l’objet d’une interdiction d’exploitation au sein de l’Union européenne. Certaines compagnies du Gabon, notamment Afrijet, Gabon Airlines et SN2AG, en font partie.

Se fondant sur l’avis unanime du comité de la sécurité aérienne, la Commission européenne a adopté, le 19 avril dernier, la 17ème mise à jour de la liste noire des compagnies aériennes faisant l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’Union Européenne.

La Commission européenne a donc établi 2 listes :

La première comprend toutes les compagnies aériennes dont l’exploitation est interdite en Europe. Trois transporteurs y figurent : Blue Wing Airlines du Suriname, Meridian Airways du Ghana et Silverback Cargo Freighters du Rwanda.

La seconde liste énumère dix compagnies aériennes dont l’exploitation en Europe est soumise à des restrictions d’exploitation strictes et à des conditions. Il s’agit de : Afrijet, Gabon Airlines et SN2AG du Gabon, Air Astana du Kazakhstan, Air Koryo de la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord), Airlift International du Ghana, Air Service Comores, Iran Air, TAAG Angolan, Airlines et Air Madagascar.

Au total, ce sont 269 transporteurs aériens issus de 21 pays qui sont privés d’accès à l’espace aérien de l’Union européenne. Ces 21 pays sont les suivants: Afghanistan, Angola, Bénin, République du Congo, République démocratique du Congo, Djibouti, Guinée équatoriale, Gabon (à l’exception de trois transporteurs qui sont soumis à des conditions et à des restrictions d’exploitation), Indonésie (à l’exception de six transporteurs), Kazakhstan (à l’exception d’un transporteur), République kirghize, Liberia, Mauritanie, Mozambique, Philippines, Sierra Leone, Sao Tomé-et-Principe, Soudan, Swaziland et Zambie.

«La Commission est disposée à coopérer avec les autorités des pays rencontrant des problèmes de sécurité afin d’y remédier le plus rapidement et le plus efficacement possible. Dans l’intervalle, la sécurité est la priorité absolue et nous ne pouvons accepter de compromis dans ce domaine. Lorsqu’il existe des éléments, à l’intérieur et en dehors de l’Union européenne, prouvant que des transporteurs aériens n’exercent pas leurs activités dans le respect des conditions de sécurité, nous devons prendre les mesures qui s’imposent pour exclure tout risque en la matière.», a déclaré le vice-président de la Commission chargé des transports, Siim Kallas.

Publié le 04-05-2011 Source : liste-noire.org. Auteur : Gaboneco

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES