spot_imgspot_img

Le cinéaste gabonais Charles Mensah inhumé vendredi à Libreville

Le cinéaste gabonais, Charles Mensah, décédé le 3 juin dernier de suites d’une courte maladie, sera inhumé vendredi à Libreville, sa terre natale, a appris l’AGP de sources proches de l’illustra disparu.

Jeudi, l’ancien directeur général de l’ex Centre nationale du cinéma (CENACI), désormais Institut gabonais de l’image et du son (IGIS) a reçu à son domicile de l’ancien SOBRAGA, les hommages du ministère de la Communication et de plusieurs de ses collègues cinéastes et professionnels de la télévision.

‘’Charles était un homme qui aimait beaucoup son travail. Il le faisait avec rigueur, objectivité, aimait la perfection. C’était un personnage simple sobre et généreux’’, a décrit Roland Duboze, un des cinéastes le plus connu du Gabon lors du recueillement devant la dépouille de Charles Mensah.

Charles Mensah qui a tiré sa révérence, laisse derrière lui une production cinématographique riche après avoir dirigé l’ex CENACI pendant plus de 20 ans (1988 à 2009), période au cours de laquelle la structure a produit de nombreux films gabonais de qualité, notamment la célèbre série télévisée l’Auberge du salut, Les années écoles.

Sa dernière prouesse dans le 7ème art a été la co-production du film le collier de Makoko d’Henri Joseph Koumba Bididi qu’il présenta au dernier festival de Cannes (France) en mai dernier.

Agé de 63 ans, Charles Mensah était aussi l’instigateur aux côtés du Centre culturel français (CCF) de Libreville des Escales documentaires, un carrefour du film documentaire africain qui a lieu tous les mois de novembre dans la capitale gabonaise.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,856FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES