spot_imgspot_img

Le Gabon accueille plus de 13.000 réfugiés

Le Gabon accueille plus de 13.000 réfugiés, a déclaré, lundi à Libreville, le président des réfugiés africains au Gabon, M. Louis Michel Mboanda, à l’occasion de la célébration de la journée mondiale des réfugiés.

Selon M. Mboanda, la plupart des réfugiés proviennent des pays africains ayant connu des guerres, notamment le Congo-Brazzaville, le Rwanda et le Tchad.

La situation s’étant apaisée dans ces différents pays, le gouvernement gabonais a donné à ces réfugiés un délai de trois mois pour qu’ils regagnent leurs pays respectifs, à défaut de se mettre en conformité avec la réglementation gabonaise en matière d’immigration.

L’ultimatum expirant dans dix jours, les réfugiés souhaitent obtenir du gouvernement gabonais une flexibilité sur les délais arrêtés, afin de leur permettre de se mettre en règle, a indiqué le président des réfugiés africains au Gabon.

Avec un effectif de 14.000 personnes, les Congolais représentaient, il y a peu, l’effectif de réfugiés le plus important au Gabon, un pays de 1.500.000 habitants partageant une frontière de plus de 1000 km avec le Congo-Brazzaville.

Arrivés en masse lors des deux guerres civiles ayant ravagé leur pays, les réfugiés congolais se retrouvaient pratiquement dans toutes les provinces du Gabon, surtout celles qui sont frontalières avec leur pays.

*Mais depuis 2001, leur nombre est passé de 14.000 à 9000 personnes, suite à un accord tripartite signé par le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), le Gabon et le Congo, en vue du rapatriement volontaire des ressortissants congolais.

Un convoi de réfugiés congolais doit d’ailleurs quitter Libreville mardi prochain pour la frontière congolaise, dans le cadre de l’accord tripartite.

L’ambassadeur du Japon au Gabon, Motoi Kato, a indiqué que son pays était sensible aux problèmes humanitaires, rappelant que le Japon a toujours apporté sa contribution dans le domaine de la sécurité humanitaire, à travers des actions et des financements.

En 2010, le Japon a approuvé la mise en place d’un fonds de sécurité humanitaire d’un montant de 2 millions de dollars, a rappelé le diplomate japonais.

La journée mondiale des réfugiés a été célébrée lundi sous le thème : un seul réfugiés privé d’espoir, c’est trop’’.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES