spot_imgspot_img

Des braconniers interpellés avec une importante quantité de gibier dans un parc national dans le sud Gabon

Les éléments de la Brigade mobile de surveillance du parc national de Moukalaba Doudou, dans la province de la Nyanga, dans le sud du Gabon, viennent de réaliser une importante saisie de gibier sur des braconniers, au cours d’un contrôle de routine, a appris l’AGP.

Depuis l’ouverture de la chasse sur toute l’étendue du territoire national, le 15 mars dernier, la brigade a intensifié ses rondes autour et dans le parc de la Moukalaba, qui fait partie des treize aires protégées, interdites de chasse et représentant 11% du territoire national, créées au Gabon en 2002, dans le cadre de la protection de l’environnement et la sauvegarde des écosystèmes.

Menée avec le concours des éco-gardes du parc national, l’opération a également touché les agglomérations proches de Tchibanga, chef-lieu de la province de la Nyanga.

Outre le gibier et les armes, les agents ont également saisi sur les braconniers d’importantes quantités de garcinia, de la résine utilisée pour certains rites, qu’ils commercialisent en même temps que la viande de brousse.

« Les gens pensent que la chasse étant ouverte, ils peuvent agir en toute impunité », a indiqué le chef de la brigade mobile, tenant à bout de bras un sac rempli de garcinia (résine), de torches frontales et des balle préfabriquées pour la grande chasse.

La chasse est fermée au Gabon du 17 septembre au 15 mars et ouverte du 15 mars au 14 septembre. En Période d’ouverture de la chasse, la loi permet de prélever uniquement trois mâles adultes de la même espèce et quatre d’espèces différentes par jour et par chasseur.

Après avoir opéré sur l’axe Tchibanga-Baniara, les agents de la brigade mobile se sont ensuite déployés sur les zones de Moukoko, Mbaka et de Boutembi, ainsi que sur le tronçon routier Mourindi-Tchibanga, où des braconniers ont été interpellés à bord d’un véhicule contenant une grande quantité de gibier fumé.

Mise sur pied par le gouvernement dans le cadre du projet Global Environnement Found (GEF), la Brigade mobile de surveillance, opérationnelle depuis novembre 2010, a pour mission principale de lutter contre le braconnage dans les parcs nationaux, exposés à toutes sortes de trafics et d’activités illégales (exploitation frauduleuse des pierres précieuses, prostitution, trafic de drogue…).

Début juin, les forces de sécurité ont été envoyées sur le site de Minkébé, une aire protégée dans le nord-est du Gabon, pour y déloger quelque 5100 individus, dont 4700 immigrés clandestins en provenance de 14 pays africains, qui y pratiquaient un braconnage à grande échelle en même temps qu’une exploitation illégale de pierres précieuses, le trafic de drogue et la prostitution

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES