spot_imgspot_img

La Banque mondiale visite ses projets à Port-Gentil

Une délégation du bureau régional de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale, basé à Yaoundé au Cameroun, a séjourné samedi dernier à Port-Gentil, la capitale économique (ouest), pour visiter les infrastructures réalisées dans le cadre du projet de développement des infrastructures locales (PDIL), financé de concert par la Banque mondiale et l’Etat gabonais.

Conduite par le directeur des opérations de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale, M. Grégor Binkert, la délégation comprenait Mme Zouera Youssoufou, représentant résident de la Banque mondiale pour le Gabon et non-résident pour la Guinée-Equatoriale, M. Idriss Deffry, consultant à la Banque mondiale.

Des membres de la Commission nationale des travaux d’intérêt public pour la promotion de l’entrepreneuriat et de l’emploi (CNTIPPEE), conduits par le secrétaire permanent adjoint de ladite commission Christian Piron, ont accompagné la délégation de la Banque mondiale qui a saisi l’opportunité de sa visite à Port-Gentil pour s’informer des réalités socioéconomiques de la capitale économique gabonaise et sur les mécanismes mis en place dans le cadre de la décentralisation.

Selon M. Binkert, la Banque mondiale va adopter une nouvelle stratégie pour renforcer les liens avec le Gabon, conformément à la nouvelle vision de ses relations avec les pays d’Afrique subsaharienne, désormais basées sur les trois piliers que sont le partenariat, l’expertise de la Banque et les finances.

« Dans le cadre de cette nouvelle vision, seront recensés dans chaque pays, les besoins et défini les priorités non seulement en discutant avec l’Etat central mais également en s’imprégnant des spécificités des collectivités secondaires », a indiqué le chef des opérations de la Banque mondiale.

A l’issue de rencontre avec la délégation, le maire de Port-Gentil André Jules Ndjambé s’est félicité de l’implication de la Banque mondiale dans le développement des infrastructures de sa ville.

M. Ndjambé s’est réjoui notamment de l’option prise par la Banque mondiale de construire des voies en pavés, un matériau plus adapté au contexte environnemental de la deuxième ville du Gabon.

Le maire a ensuite décliné un certain nombre de projets structurants que la mairie envisage de mettre en oeuvre et dont certains pourraient s’inscrire dans la vision de la Banque mondiale, tels que le désenclavement des quartiers sous intégrés, l’assainissement urbain ou encore des initiatives en matière de lutte contre la pauvreté.

Le directeur des opérations de la Banque mondiale pour l’Afrique centrale a ensuite rencontré les partenaires du PDIL, notamment les comités de développement des quartiers (CDQ) et les populations bénéficiaires.

En fonction depuis un mois, M. Binkert, dont c’est le premier séjour au Gabon a également juridiction sur le Cameroun, la Guinée-Equatoriale et la Centrafrique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,851FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES