spot_imgspot_img

Le Ministre de l’Education Nationale annonce un concours spécial pour les élèves exclus

Faisant le bilan de l’année académique 2010-2011 marquée par des statistiques positives enregistrées aux différents examens et concours de fin d’année, notamment un taux de réussite national de 50,49%, en progression de 16,43% par rapport à 2010 où le taux de réussite était de 34,51%, le Ministre de l’Education Nationale, Séraphin Moundounga, a annoncé lors de la « Grande interview » sur la première chaîne de télévision nationale, l’organisation d’un concours spécial d’admission dans les lycées et collèges pour les élèves exclus.
Ce concours, a-t-on appris, arrive en lieu et place de la réorientation qui aurait du se faire afin de les envoyer vers les établissements d’enseignements techniques, comme annoncé en début d’année.

Selon le Ministre Séraphin Moundounga, le processus de concrétisation de la vision du Chef de l’Etat visant l’abolition de l‘exclusion dans les lycées et collèges au profit des réorientations, donnera lieu durant la période de rentrée administrative prochain, entre le 5 et le 10 septembre 2011, à un concours spécial d’admission dans ces établissements aux jeunes en âge scolaire.

Outre les exclus, ledit concours, a-t-il précisé, sera aussi réservé aux élèves ayant arrêté leurs études faute de moyens ou qui sont dans des établissements non reconnus d’utilité publique. Des établissements qui se caractérisent, selon le ministre, par un goût du gain et un affairisme sans pourtant mettre en avant les objectifs pédagogiques.

D’après le Ministre de l’Education Nationale, ce concours est une nouvelle chance pour la jeunesse gabonaise en âge scolaire. Il concernera exclusivement les classes de 5ème, 4ème, 3ème 2ende, 1ère et terminale selon les modalités qui seront précisées par la direction générale des examens et concours, chargée de son organisation dans chaque établissement d’accueil, en fonction des places disponibles en lieu et place des transferts et autres inscriptions clientélistes et affairistes ayant fortement gangrené l’école gabonaise à partir de 1999.

Ces mesures, à en croire le Ministre de l’Education Nationale, visent l’amélioration de notre système éducatif.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,855FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES