spot_imgspot_img

Un établissement secondaire réfectionné à Port-Gentil par Total Gabon

La multinationale pétrolière française Total Gabon a pris en charge les travaux de réfection du Collège d’enseignement secondaire (CES) de Bac aviation, un quartier de Port-Gentil, la capitale économique gabonaise (sud-ouest).

Puisant dans la Provision pour investissements diversifiés (PID), la société pétrolière a financé, outre l’adduction de l’eau et de l’électricité, la construction d’une clôture et la réfection des bâtiments du CES, répondant ainsi à l’appel lancé par le principal de l’établissement, Guilain Neyer Olouri.

Non seulement le CES était d’un accès difficile, à cause des inondations mais il a également été construit dans une zone de l’Île Mandji qui n’était desservie ni par l’électricité ni par l’eau, de telle sorte que L’établissement manquait du minimum de commodités et ne disposait d’aucun confort pour permettre aux élèves et aux encadreurs de travailler dans de bonnes conditions.

Les salles n’étaient évidemment pas éclairées et les sanitaires étaient inutilisables faute d’une adduction d’eau qui n’a été réalisée qu’en 2009, avec l’électrification du quartier, grâce à l’aménagement de la voie qui dessert le CES, lors des fêtes tournantes de l’indépendance qui se sont déroulées à Port-Gentil.

Avec les compagnies pétrolières exploitant son or noir, le Gabon a crée au milieu des années 1970 la Provision pour investissement diversifiés (PID) qui permet de réinvestir les flux financiers générés par le pétrole dans des projets de développement.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,865FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES