spot_imgspot_img

Lutte contre l’exploitation illicite dans une une forêt classée au nord de Libreville

Le ministère gabonais des Eaux a lancé lundi des patrouilles en vue de mieux surveiller la forêt classée de la Mondah, au nord de Libreville, soumis à une exploitation illicite de ses ressources.

Selon les populations locales, cette opération connaît un franc succès, le taux de circulation des camions transportant le charbon de bois ayant fortement diminué depuis lundi, sans oublier la grande quantité des scies à moteurs saisies par les agents des eaux et forêts depuis le début de l’opération.

Selon les agents des eaux et forêts, les pressions anthropiques constituent le premier facteur favorisant la déforestation du bassin de la Mondah. ‘’ Il faut donc sévir pour protéger le reste de cette forêt’’, ont-ils lancé, ajoutant que l’accent sera également mis sur la sensibilisation.

Par le passé, les populations locales avaient accusé les agents des eaux et forêts d’être eux-mêmes les instigateurs de la déforestation dans cette zone, en raison notamment de leur laxisme.

Cette opération coup de poing menée par les agents des eaux et forêts permettra de mettre un terme à ces accusations. Il reste à souhaiter qu’elle sera pérenne et que des moyens conséquents seront mis à la disposition des hommes de terrain, lesquels assurent la surveillance de cette forêt.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,856FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES