spot_imgspot_img

Gabon : Le Président annonce un plan pour la programmation des infrastructures sur l’ensemble du pays

Le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba, a donné son accord à la poursuite de la planification des infrastructures lors du conseil d’administration de l’Agence Nationale des Grands Travaux (ANGT).

L’ANGT a présenté une série de projets ciblant les domaines de l’éducation, de la santé, du logement et des routes dans la zone de Libreville et sur l’ensemble des 9 provinces du pays. La mise en place du Plan Directeur d’infrastructures National permettra de dévoiler la vision et le plan pour aller de l’avant et soutenir l’émergence du Gabon.

Le programme de projets pour le secteur éducation se concentrera sur les besoins immédiats des universités avec la construction et l’équipement de structures temporaires puis la rénovation des centres d’éducation à travers le pays. L’amélioration des établissements de santé restera une priorité avec le développement de bâtiments neufs et rénovés et des installations de soutien à Lambaréné. L’année 2013 marque le 100e anniversaire de l’hôpital Albert Schweitzer où la célébration de son engagement pour la santé et le Gabon sera marquée par la construction de nouvelles infrastructures.

Le transport demeure une priorité du gouvernement avec la planification à Libreville d’un système de transports publics pour répondre aux flux de trafic, pour améliorer le réseau routier afin de développer les déplacements et l’augmentation des travaux routiers pour relier les villes du Gabon. Les nouvelles installations et rénovation des aéroports dans les grandes villes permettront d’accueillir un nombre plus importants de passagers.

Le projet d’Angondjé et le développement des quartiers se poursuivra avec la construction de logements durables pour les différents niveaux de revenu dans les quartiers nouveaux grâce à la mise en application du SmartCode. Des approches similaires seront mises en œuvre dans d’autres domaines pour fournir plus de logements et améliorer la qualité de vie des Gabonais. Cette initiative sera appuyée par des travaux importants à Libreville sur les réseaux de drainage, de collecte et de distribution d’eaux.

Les autres projets majeurs comprennent le développement des ports, des bâtiments publics et des installations pour soutenir la croissance des secteurs économiques. Ces travaux renforceront encore la vision du Président de la République.

Voici en intégralité, le propos liminaire du Président de la République à l’issue du Conseil d’Administration de l’Agence Nationale des Grands Travaux :

Mesdames et Messieurs de la presse nationale et internationale,

Notre rencontre de ce jour s’inscrit à la suite de la Réunion du 4ème Conseil d’Orientation de l’Agence Nationale des Grands Travaux, l’ANGT,

Instituée par l’Ordonnance du 15 Février 2010, l’Agence qui a tenu son premier Conseil d’Administration le 16 Octobre 2010, a été au cœur de la programmation, de l’identification et de la maitrise d’ouvrage des grands projets et travaux publics structurants pour l’émergence de notre pays.

Depuis lors, le Gabon en cohérence avec ces objectifs, est en plein chantier dans tous les secteurs, dont le plus récent et actuel, est celui de la CAN 2012 qui bat son plein et amorce son virage final cette semaine.

C’est dire qu’une nouvelle phase s’amorce à divers niveaux pour accélérer le processus d’aménagement global du territoire, de conception, de suivi, d’exécution et de contrôle de travaux et projets prioritaires.

Nous allons passer à une nouvelle phase du Plan Directeur National d’Infrastructures, comme composante fondamentale du socle sur lequel s’édifiera la compétitivité du Gabon Émergent et de ses trois piliers : le Gabon Vert, le Gabon Industriel, le Gabon des Services.

Ce plan national d’infrastructures à multiples volets va s’intensifier sur l’ensemble du territoire national.

En effet, la CAN a été une expérience qui a prouvé que nous pouvions fédérer le savoir-faire, les énergies avec un rythme soutenu dans l’exécution selon les règles de l’art de projets structurants et durables.

Elle a été l’occasion de tenir nos engagements mais également d’en profiter pour mettre en œuvre des projets complémentaires et critiques pour notre développement.

287 contrats ont été conclus sur 2011 pour un montant de 368 milliards de FCFA dont 230 imputables directement à la CAN et exécutés avec diligence dans un bel exemple de collaboration, d’efficacité et de diligence de tous les démembrements administratifs concernés dans le respect des règles et des procédures en vigueur.

Nous avons démontré à divers niveaux notre capacité de tenir nos engagements et à faire face aux défis les plus pressants. Nous devons capitaliser sur l’expérience acquise et la mettre de plus en plus au service de tels événements.

Il nous faut désormais poursuivre dans cette dynamique, accélérer la cadence dans des domaines et secteurs clés où les attentes des citoyens sont multiples, quelquefois urgentes et légitimes dans leur ensemble.

Nos ambitions de développement sont aujourd’hui encore plus fortes.

Nous avons passé au peigne fin les programmes de la phase 1 qui outre les projets de la CAN 2012 comprenaient le plan d’urgence Éducation , Phase 1, l’opération Logement d’Angondjé , diverses autres infrastructures comme des routes, la rénovation et la remise aux normes internationales des aéroports de Libreville, Franceville et Port Gentil.

Les actions transversales de l’Agence touchant à la fois le support aux différents acteurs, la participation aux réformes en cours à divers textes, la qualité, les normes, la sécurité et la mise en œuvre de clauses contractuelles ont retenu notre attention.

Il en est de même des concessions en matière de transport urbain et ferroviaire, relatives à la SOGATRA et à la SETRAG.

Examinant le Schéma directeur National d’Infrastructures, le Conseil a approuvé plusieurs programmes touchant les secteurs suivants : Éducation ; Logement ; Santé, secteur extrêmement important et particulier qui requiert des solutions ; Eau / Assainissement et Energie avec notamment le programme du Réseau Energétique National sous ses différentes déclinaisons ; Infrastructures routières avec 215 kms réalisés sur un programme de 250 kms à un coût de 93 milliards FCFA ; Des Infrastructures décentralisées sur l’ensemble du territoire.

La durée des projets, la valeur totale de chaque projet, le niveau d’investissement de l’Etat ont été identifiés et déterminés sur la période 2012-2016 pour chaque programme.

En matière de gouvernance, de procédures, d’organisation et de gestion optimisée de l’ANGT, nous avons édicté un certain nombre de mesures visant à doter la structure de ses organes d’administration et de direction appropriés avec une implication et une représentativité de plus en plus forte des Gabonais, dans une démarche efficace de formation, de responsabilisation et de transfert de savoir-faire.

En somme c’est aujourd’hui près de 144 projets cohérents et intégrés qui émanent des préoccupations exprimées par les populations et des décisions des Conseils de Ministres décentralisés.

Nous sommes donc en train de construire les fondements sur lesquels reposent les 3 piliers du Gabon Emergent : les infrastructures mais également l’environnement des affaires avec nos partenaires du secteur privé, le capital humain avec l’Education, la Santé et le Logement et la gouvernance qui est au cœur de la réforme et de la modernisation de l’Etat.

Le Gabon Emergent est une grande ambition mais la victoire finale se joue d’abord par la qualité de la planification, ensuite et surtout par notre mobilisation totale pour la mise en œuvre avec une maîtrise des détails et un engagement permanent.

La CAN était une opportunité et un instrument de montée en puissance mais Les réalisations de l’ANGT que je félicite, s’inscrivent bien au-delà du seul projet de la CAN.

Nous devons donc maintenir la dynamique entamée pour assurer une croissance forte de notre économie et nous orienter vers les nouveaux défis.

2013 pointe à l’horizon et consacre le Centenaire de l’Hôpital Albert Schweitzer, éminent centre de recherche de référence mondiale.

L’une des urgences immédiates c’est le logement. Angondjé en sera le premier prototype et l’illustration de nos ambitions pour nos populations, afin de rattraper et de résorber la demande de logements, et de nous projeter dans des espaces et cadres de vie modernes, sécurisés et conformes à notre vision.

Au total et tous secteurs confondus, ce sont environ 12 000 milliards d’investissements à mobiliser et à injecter dans les 5 prochaines années si nous voulons que le Gabon s’engage sur la rampe de l’émergence.

2012 sera dans ce cadre une période charnière de préparation et de lancement.

Je veillerai avec détermination à la mise en œuvre effective de cet ambitieux programme.

JE VOUS REMERCIE

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES