spot_imgspot_img

Décès de l’ancien ministre Mapangou-Moucani Muetsa

L’ancien ministre et homme politique gabonais, Victor Mapangou Moucani Muesta, 70 ans, est décédé lundi dernier, à Libreville, de suites d’une maladie, a appris mercredi l’AGP auprès de la famille.

M. Mapangou Moucani Muetsa qui s’était éclipsé de la vie publique, au lendemain de son départ de la direction générale de la Société gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGPP) a connu une carrière administrative et politique riche en rebondissement.

Elu député dans la circonscription politique de Ndendé (sud) en 1990 sous la bannière de l’Association pour le socialisme gabonais (APSG), un parti politique qu’il créait pendant la conférence nationale tenu en mars de la même année.

A ses débuts politiques, M. Mapangou Moucani Muetsa a eu pour compagnon de lutte, Bernard Saulnerond Mapangou, feu Pierre-Claver Zeng Ebome.

Etudiant en Roumanie au début des années 1970, ce natif de la localité de Ndendé, baigne dans l’idéologie socialiste très en vogue à l’époque de la guerre froide entre l’occident et les pays proches de l’ex Union soviétique.

C’est à ce titre que son parti l’ASPG se situera à gauche et dans l’opposition radicale. Ce parti côtoiera d’autres formations politiques dites de gauche également, notamment le Parti gabonais du progrès (PGP) de feu Pierre Louis Agondjo Okawé.

Une alliance de courte durée. Mapangou Moucani Muetsa est nommé ministre des Petites et moyennes entreprises (PME) au cours même de l’année 1990. Son parti change de camp pour soutenir le défunt président candidat à sa propre succession lors de l’élection présidentielle de 1993.

Reconduit au gouvernement au sortir de ce scrutin, mais cette fois au portefeuille des Affaires sociales, l’ancien député de Ndendé restera dans le sillage du pouvoir jusqu’au décès d’Omar Bongo Ondimba.

Pratiquant des arts martiaux de haut vol, Victor Mapangou Moucani Muetsa, a travaillé pendant plusieurs années dans le secteur privé, notamment à la Société nationale d’aconage et de transit (SNAT) et à la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). Il était marié et père de 3 enfants et grand-père de 4 petits fils.

Exprimez-vous!

  1. c’etait mon grand père bien que j n l’ais pas connu sa mort m’atriste enormement c’est vrai que le cameroun n’est pas si loin du gabon en théori et en pratique mais une chose est sur mailtenant lui il est si loin et le plus dure c’est de ne pas connaitre quelqu’un et d’avoir autant de peine à l’instemps ou on sait que loin ou pas tu n’entendra meme plus parler de lui PAIX a son ames en son nom il serait souhaitable dunir sa famille merci

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES