spot_imgspot_img

Deux nouveaux braconniers arrêtés par l’ANPN

Des agents de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) ont arrêté hier à Libreville deux nouveaux braconniers en possession d’une cargaison importante d’espèces protégées.

Une importante cargaison d’espèces protégées a été saisie hier à Libreville par les éléments de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN). Cette cargaison qui était composée des espèces telles que les Céphalophes, mandrills, potamochères, crocodile nain, chevrotain aquatique, antilope cheval, toucans, civettes, chat huant, rats de Gambie, se trouvait entre les mains de deux braconniers de nationalité gabonaise et équato-guinéenne. Les indélicats ont été arrêtés par le conservateur du parc Wonga-wongué, Eric Ogauwé et son équipe. D’après M. Eric Ogauwé, c’est à la suite d’un survol aérien de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) que des nombreux campements de braconniers ont été repérés dans la périphérique Sud-est du parc Wonga-wongué. Ainsi, ajoute t-il, une mission express a été menée avec l’appuie des experts en surveillance de la présidence de la République afin de démanteler ce site de braconnier. ‘’C’est ainsi que nous avons pu surprendre ce réseau de braconniers endormis entre 1 heure et 5 heures du matin. Nous avons saisi deux des six braconniers, car quatre ont pu s’enfuir en forêt. Il s’agit en effet, d’un réseau de braconniers qui alimente les marchés d’Oloumi et de Mont-bouët. Les poursuites sont en cours en vue d’enrayer le braconnage dans la zone du corridor biologique Wonga-wongué’’, a expliqué le conservateur.

Par ailleurs, hormis les animaux saisis, les agents de la l’ANPN ont également récupéré soixante kilogrammes de viandes boucanées, notamment la viande d’éléphants, de sitatungas, de gorilles et d’artherrures ; mais également quarante rouleaux de fils métalliques piégés, quatre calibres douze et quatre vingt cartouches doubles zéro. Selon M Eric Ogauwé, les braconniers en fuite, de nationalités camerounaises et équato-guinéennes seraient des spécialistes du genre éléphant au parc Pongara. Rappelons que l’ANPN est un établissement public à caractère scientifique et environnemental, dotée de la personnalité morale et bénéficiant d’une autonomie administrative et financière. Elle est chargée de mettre en œuvre la politique du Gouvernement en matière de parcs nationaux. Elle est placée sous la tutelle de la Présidence de la République. Son objectif global est d’assurer à long terme la protection et la valorisation des Parcs Nationaux du Gabon, dans le but d’en faire un modèle de conservation reconnu dans le monde entier et une destination éco touristique de référence. Les objectifs de gestion poursuivis par ce réseau national des parcs nationaux sont de protéger des régions naturelles et des paysages d’importance nationale et internationale, pour leur utilisation à des fins scientifiques, éducatives, spirituelles, récréatives ou touristiques, perpétuer dans des conditions aussi naturelles que possible, tout en garantissant une stabilité et une diversité écologique ; limiter le nombre de visiteurs afin que l’aire reste dans un état naturel ou quasi naturel, éliminer et, ultérieurement prévenir toute forme d’exploitation ou d’occupation incompatible avec les objectifs du statut de conservation, garantir le respect des éléments écologiques, tenir compte des besoins des populations locales, et faire de ces parcs un axe important de lutte contre la pauvreté.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES