spot_imgspot_img

Un neveu agresse son oncle

Roger Moussavou Indendi, Gabonais, 43 ans sans emploi permanent, s’est fait agresser sauvagement mardi dernier en soirée par son neveu Dieudonné Malendi Moutendi, la trentaine, le blessant de deux coups de machette au cou et sur la tête après une chaude dispute, au village Moukongolo (dans le canton Dibadi, à une vingtaine de km).

Au petit matin de mercredi dernier, le blessé s’est dépêché de trouver une occasion pour se rendre au Centre hospitalier régional de Mouila (CHREM) subir des soins intensifs, tant il saignait abondamment. Il s’en est fallu de peu pour que la gorge de Roger Moussavou Indendi se sectionne en plus d’une blessure au niveau de la tempe droite. Bilan : 5 points de sutures à l’oreille et 10 autres au coup. Ayant obtenu une bricole à Moukongolo, une zone très productive où plusieurs femmes et hommes vivant en ville font des plantations, au nord de l’aéroport Raphaël Boubala de Mouila, Roger Moussavou Indendi a demandé à son neveu de l’accompagner désherber deux plantations de Mmes Manomba et Hélène Massounga (sa nièce). Le neveu s’est fait accompagner par sa partenaire Bandendza, plus connue par « Mounioungui » [la musaraigne en langue Punu]. La besogne étant achevée tardivement et ne pouvant plus obtenir d’occasion et regagner la ville, tous les trois consentent à dormir dans la maison familiale construite pour les besoins champêtres comme d’autres, qui ont des plantations.

Pour étancher leur soif, les deux hommes font un détour dans un dépôt de vin local, En pleine ingurgitation, Dieudonné demande à l’oncle de lui rajouter une bouteille de mussungu (vin de canne). La réponse est négative : “Tu as encore une bouteille non consommée, comment veux-tu que je t’en achète une deuxième ?’’. De là, une dispute éclate entre les deux. L’oncle voulant se soustraire de cet échange, décide d’aller se coucher. Il est talonné par le neveu. Il cherche à ouvrir la porte de sa chambre intérieure, alors que le couple occupait celle dont la porte est externe. La dispute fait place à des empoignades. ’’Aujourd’hui, je finis avec toi’’, aurait avancé le neveu, rouant son oncle des coups tandis que sa femme se ruait sur les parties intimes du bel oncle, a expliqué Moussavou Indendi. Mais ’’pour ne pas attirer l’attention du voisinage par mes cris « plaintifs », la femme a lâché prise mes testicules et le mari a pris le dessus sur moi en m’assénant des coups de machette. J’ai finalement pris le bois comme arme de protection’’, a-t-il renseigné, ajoutant que son agresseur a défoncé la porte à coup de machette. Au vu du boucan, les riverains ont alerté le chef de canton Dibadi, Clément Mouguengué. Indigné à son tour par ce comportement inhumain de Malendi Moutendi et sa partenaire, il est allé informer les éléments de la section Recherches de Gendarmerie samedi pour mettre au clair cette affaire de dispute, dont la jalousie, semble-t-il, serait au centre. La décision de la chefferie est que Dieudonné Malendi Moutendi serait désormais persona non grata dans la forêt de Moukongolo. Lundi, les différentes parties ont été entendues à la section Recherches suivie d’une délivrance d’un certificat médical par des voies autorisées au regard des blessures corporelles graves. Reste aux hommes de la loi de trancher ce différend. Il a été dit par ailleurs que ce neveu aurait déjà commis un meurtre sur un enfant de 16 ans au cours d’une partie de chasse vers Mandji (dans le département de Ndolou, province de la Ngounié)…

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES