spot_imgspot_img

Destruction des marchés anarchiques ce week-end à Libreville, les commerçants crient aux abois

La mairie de Libreville va lancer dès ce week-end dans la capitale gabonaise une nouvelle opération de destruction des marchés anarchiques qui obstruent les routes et trottoirs de la ville de Libreville alors que les commerçants qui ne savent plus à quel saint se vouer crient déjà aux abois.

L’objectif de cette énième opération de la municipalité est de remettre de l’ordre dans ce secteur de plus en plus anarchique et qui ne cesse de ternir l’image de la capitale gabonaise.

Dans les rues de la capitale gabonaise notamment celles jouxtant les principaux marchés Nkembo, Mont-bouet et les grands carrefours de la ville, les commerçants continuent d’écouler leurs marchandises sur les trottoirs obligeant les piétons à circuler sur la voie public d’autant plus que les trottoirs sont obstrués par les étales de commerces.

A l’annonce de cette nouvelle opération coup de poing, les commerçants ambulants de Nkembo qui ne savent plus où donner de la tête, demandent aux autorités une mesure de clémence.

Selon le Directeur général des Marchés, Julien Florian Assoumou Akoué « ce n’est pas une situation noble dans la mesure où ces anarchistes qui s’installent ça et là ne participent pas à l’image que le Maire de la ville de Libreville veut donner à notre capitale. Plus loin les autorités gouvernementales, qui, depuis un temps ont pris l’initiative heureuse de pouvoir déguerpir les occupations anarchiques du domaine publique ».

« Je voudrais informer les uns et les autres que d’ici la fin de la semaine, nous allons reprendre l’opération de destruction des occupations anarchiques dans la capitale gabonaise » a-t-il a jouté, sans pourtant donner le nom du prochain marché anarchique qui fera les frais de cette opération généralement musclée.

« La plus part du temps, les gabonais semblent mettre un accent sur la situation économique et sociale qui favoriserait ce phénomène selon certaines analyses mais il n’est pas question pour l’édile et son équipe de laisser un seul commerçant sur le trottoir », a t-il affirmé.

Dans le même temps, la mairie centrale entend racheter les marchés privés de la capitale gabonaise en vue d’une meilleure gestion de ces espaces. Elle souhaite également en construire et rénover ceux existant à l’image du marché banane du PK8.

La dernière opération de destruction des marchés anarchique a eu lieu il y a trois semaines avec le marché de la Payrie où les commerçants avaient complètement bloqués une rue. Ces dernières ont élu domicile chez un particulier au quartier Venez Voir, où elles continuent d’exercer de façon provisoire.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES