spot_imgspot_img

Gabon : Le Gouvernement désormais sous les projecteurs

En application des dispositions constitutionnelles, le Premier Ministre gabonais, Raymond Ndong Sima, a procédé le jeudi 12 avril dernier à l’Assemblée Nationale, à Libreville, à la présentation du programme de politique générale du Gouvernement dont il a la charge depuis le 27 février dernier, date à laquelle le Président de la République, Ali Bongo Ondimba l’a nommé sur décret. A-t-on constaté.

Cet exercice a été l’occasion pour les Députés de tous les bords politiques représentés à la Chambre basse du Parlement d’inviter le Chef du Gouvernement d’user de tout son pouvoir pour répondre favorablement aux préoccupations exprimées par le peuple.

Cette invite résulte, selon les représentants du peuple, des atouts dont dispose le nouveau Premier Ministre en sa qualité de chef de la Majorité parlementaire.

Raymond Ndong Sima a été de prime abord invité à poser des fondations solides dans un environnement économique, financier, politique, social et culturel adapté. Afin de mettre en œuvre la politique du Chef de l’Etat dont l’ambition est l’amélioration des conditions de vie des populations dont les Députés sont les représentants.

Sur le plan social, les Députés dans leur ensemble ont invité le Chef du Gouvernement à revoir les priorités de sa politique sanitaire, en vue de permettre à la majorité des Gabonais d’accéder à la couverture de santé. Dans le même ordre d’idées, ils appellent à la mise en œuvre d’une politique de la formation qui passe par l’instauration d’un véritable dialogue social pour dissiper les malentendus souvent enregistrés entre les étudiants et les autorités compétentes.

Les Députés ont demandé au Premier Ministre d’être courageux pour la restauration de la sécurité des citoyens et la lutte contre les crimes rituels.

Les élus du peuple ont exhorté le Chef du Gouvernement à réduire l’importation des produits carnés dans la mesure où leur importation coûterait deux cent milliards au Gabon. Non sans appeler à la lutte contre la pauvrété par le développement des villages, à une véritable politique de l’eau et d’électricité, à la préservation du tissu de PME/PMI gabonaises réduites à la mendicité dans l’acquisition des marchés, la préservation des entreprises gabonaises afin d’éviter leur péril.

Les Députés ont invité le Premier Ministre à l’accélération des travaux de construction du réseau routier national.

Il revient maintenant à l’équipe gouvernementale qui est désormais sous les projecteurs, de mériter la confiance du peuple gabonais et celle du Président de la République.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES