spot_imgspot_img

Mouvement d’humeur : Les employés de la société chinoise chargée de l’aménagement de la route Mouila/Fougamou menacent d’entrer en grève

Les employés gabonais de la China Communication Construction Company ltd (CCCC) chargée de l’aménagement de la route Mouila/Fougamou ont manifesté leur mécontentement auprès du Préfet du département de la Douya-Onoye, Hervé Patrick Nguembé Diyembou suite aux paiements insuffisants des primes de rendements au terme de leur contrat de travail.

Les travailleurs gabonais doutent des montants qu’ils qualifient de très bas touchés par deux de leur compatriote licenciés en début de semaine au terme de leur contrat avec les chinois dont les travaux d’aménagement de la route Mouila/Fougamou sont pratiquement achevés.

Les employés trouvent que les sommes reversées aux deux employés licenciés n’ont pas été calculées selon les règles du code de travail. Ils ont ainsi demandé au Préfet en tant qu’autorité assumant l’intérim du Gouverneur, absent de la province de vérifier la situation auprès de l’Inspection provinciale du travail « qui semble de mèche avec les chinois », soupçonne Patrick un des portes parole des travailleurs.

En effet, pour les employés de la CCCC, l’Inspecteur du travail baignerait dans la corruption car, selon les travailleurs, il défend l’employeur chinois sans pouvoir s’appuyer sur les textes du code de travail. « Nous voulons qu’il nous montre comment se font les calculs afin que nous soyons convaincus », a ajouté Patrick en colère.

Les manifestants ont déclaré ne pas se laisser faire devant ce qu’ils qualifient de mépris de la part des chinois « qui font les choses à leur guise », disent-ils.

Pour les employés gabonais, après trois ans de travail avec cette société, ils aimeraient se séparer en de bon terme. « Nous voulons être payés à notre juste valeur en respectant le code du travail gabonais. Nous ne voulons pas être payés en monnaie de singe », a conclu un autre.

Lancés en août 2009 par Madame le Président de la République, Chef de l’Etat par intérim, Rose Francine Rogombé, les travaux d’aménagement de la route Mouila/Fougamou étaient prévus pour une durée de 36 mois.

Au terme de ce délai d’exécution, les responsables de la société chinoise se séparent déjà de plusieurs employés embauchés pour la circonstance. Malheureusement, constate-t-on les

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES