spot_imgspot_img

Le partenariat entre la JS de Mouila et l’association Dimbunga de Libreville matérialisé par des rencontres amicales

Le partenariat entre la Jeunesse Sportive de Mouila et l’association Dimbunga de Libreville s’est matérialisé samedi dernier au gymnase de Mouila (sud) par deux rencontres amicales et la remise d’un don d’équipement sportif.

En première heure, chez les dames la formation de Dimbunga a battu la Jeunesse Sportive de Mouila par 22 buts à 20. Constituée en majorité des anciennes handballeuses internationales, la formation dame de Dimbunga a fait valoir toute son expérience pour venir à bout des jeunes filles de Mouila.

La seconde rencontre qui s’est soldée par un nul de 18 buts partout a opposé chez les hommes les jeunes de Mouila (JSM) contre là aussi les vieux poumons de Dimbunga constitués partiellement d’anciennes gloires de la discipline.

A la fin des deux rencontres, le Président de l’association Dimbunga, Roland Matsiendi a remis un don d’équipement sportif à la ligue provinciale de la Ngounié destiné à la Jeunesse Sportive de Mouila.

A travers ces deux rencontres amicales et ce don, les responsables de Dimbunga ont dit tisser un partenariat qui devrait déboucher sur un soutien et encadrement de l’équipe de handball de la Ngounié pour les futures saisons. Il s’agira également de pouvoir accueillir les jeunes handballeurs à Libreville et Port-Gentil car après leur formation à Mouila, ces jeunes ont du mal à s’intégrer dans les deux grandes capitales, a-t-on appris.

Pour le Président de la Ligue de handball de la Ngounié, Sosthène Massouss Ma Mounguengui ce partenariat est une opportunité pour sa ligue ainsi que pour les jeunes qui devront désormais trouver un repaire quand il s’agira d’évoluer à Libreville notamment où est basée l’association Dimbunga.

Considérée par de nombreux observateurs comme la pépinière du handball gabonais, la Ngounié et précisément la ville de Mouila où se joue depuis 16 ans la Coupe du Gabon inter clubs offre chaque année de nombreux joueurs aux équipes de Libreville et Port-Gentil et même à l’équipe nationale au détriment de la province formatrice.

Aussi, après leur cursus secondaire ces jeunes handballeurs doivent souvent continuer leurs études universitaires à Libreville ou à Franceville. Mais par manque d’encadrement, nombreux arrêtent prématurément leur carrière.

L’encadrement souhaité par Dimbunga devrait pouvoir donner une chance à ces jeunes qui pourraient continuer à s’y épanouir et pourquoi pas en faire une carrière professionnelle à l’instar de Gildas Mbadinga, ancien international gabonais au Maroc et en France, formé à Mouila dans les années 1990, partisan de ce partenariat.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES