spot_imgspot_img

Gabon : De nouveaux heurts entre étudiants et gendarmes à Libreville

Les étudiants de l’Université Omar Bongo (UOB) de Libreville ne baissent pas les bras. De nouveaux heurts ont eu lieu mercredi à Libreville, opposant les étudiants aux éléments de la gendarmerie, a-t-on constaté.

La tension ne fait que montée à l’UOB, où les étudiants n’entendent pas lâcher leur mouvement de grève et promettent de nouvelles manifestations.

Le porte-parole des étudiants, Firmin Ollo Obiang, a réclamé le départ des éléments de la gendarmerie dans l’enceinte du campus universitaire, dans le souci de rétablir le calme à l’UOB.

Les étudiants ont été brutalement dispersés lors d’une concertation estudiantine, par les tirs de gaz lacrymogènes des gendarmes postés à proximité de la maison des étudiants.

Tout le long de la route, les grévistes ont placé les barricades dans certains carrefours stratégiques de Libreville, où ils ont brûlé les bacs à ordures, créant ainsi un embouteillage monstre des voitures.

Parmi les quatre points de revendications, y compris la réouverture de la maison des étudiants, l’harmonisation du système Licence-Master-Doctorat (LMD), la réouverture du concours d’entrée à l’école normale supérieure, l’annulation du critère d’âge, seul le second a été entièrement satisfait. Firmin Ollo Obiang en appelle rien qu’à l’arbitrage du chef de l’Etat.

« Malgré la légitimité de nos revendications, les autorités gouvernementales autant que rectorales se complaisent dans les manoeuvres dilatoires », a-t-il indiqué.

Pour mieux se faire entendre, les étudiants prévoient d’organiser jeudi une marche en direction du siège de l’Agence nationale des bourses.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES