spot_imgspot_img

Des échauffourées entre étudiants et gendarmes éclatent au sein de l’UOB

Des nouvelles échauffourées entre étudiants de l’Université Omar Bongo de Libreville (UOB) réclamant le paiement de leur bourse et des éléments de la gendarmerie ont éclaté ce mercredi en matinée dans la zone du quartier ancienne Sobraga, créant un embouteillage monstre des voitures sur plusieurs kilomètres à la suite des dégâts occasionnés.

Selon plusieurs sources, les étudiants ont été brutalement dispersés lors d’une concertation estudiantine, par les tirs de gaz lacrymogènes des gendarmes postés au sein du campus.

Les échanges « violentes », engagés dans le campus universitaire se sont poursuivis hors de l’UOB causant plusieurs dégâts dont des pneus, bacs à ordures et carcasses des voitures brûlés dans leur fugue à l’origine d’un embouteillage monstre des voitures sur plusieurs kilomètres.

Outre le paiement de leur bourse, les étudiants réclament également le départ des gendarmes dans l’enceinte du campus universitaire, dans le souci disent –t-ils de rétablir le calme à l’UOB.

En appelant à l’arbitrage du Chef de l’Etat, le porte parole des étudiants, Firmin Ollo Obiang, a revendiqué entre autres la « réouverture de la maison des étudiants », l’ « harmonisation du système LMD », la « réouverture du concours d’entrée à l’école normale supérieure », l’ « annulation du critère d’âge », l’ « achèvement des travaux du pavillon G ».

Ces derniers envisagent d’organiser une marche jeudi en direction du siège de l’Agence nationale des bourses pour contraindre les responsables de cette administration à résoudre leurs problèmes.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES