spot_imgspot_img

Législatives partielles : la campagne est ouverte

Prévue par le calendrier mis en place par la Commission électorale nationale autonome et permanente (CENAP), la campagne électorale pour des élections législatives et sénatoriales partielles du 5 mai prochain a débuté le mardi 24 avril dernier soir à 00 heure.

Au total 6 circonscriptions sont concernées par ce scrutin. Notamment le 1er siège du Komo (Kango) dans la Province de l’Estuaire dont Libreville est le chef-lieu, le 1er siège de la Boumi-Louétsi (Mbigou), le siège unique de la Louétsi-Wano (Lébamba), le 1er siège de l’Ogoulou (Mimongo) dans la Ngounié (sud-est), le 2ème siège de la Lolo-Bouenguidi (Koula-Moutou) dans l’Ogooué-Lolo (centre) et le 2ème siège de l’Okano (Mitzic) dans le Woleu-Ntem (nord).A titre de rappel, si sur les 4 premières circonscriptions le vote sera totalement repris, ce n’est pas le cas pour les 2èmes sièges de la Lolo-Bouenguidi et de l’Okano où le vote ne le sera que dans certains bureaux. Deux pour le 1er et un (village) pour le second. Les candidats sont connus. Pour Kango, ce seront Rémy Ossélé Ndong (PDG), Obiang Mbella Alain Guy (RPG) et Nguema Ndoutoume Jean (ADERE). A Mbigou, Justin Mikouandza Tonda (PDG) affrontera Moubeka Martine, épouse Mounguengui (CLR). A Lébamba, 2 candidats s’affrontent : Ngoubou Benjamin (CLR) et Machima Hilaire (PDG). Ils sont 4 partants à Mimongo : Moukambi Moukambi (PSD), Ferdinand Justin Boundjanga (ADERE), Jean-Pierre Otembe (UPNR) et Senturel Ngoma Madoungou (PDG).S’agissant du 2ème siège de la Lolo-Bouenguidi, la CENAP a publié 3 candidats : Gaston Mindoungani (CLR), Paulin Tchanga (PSD) et Guy Carly Moueley. Mais récemment les adversaires du combattant du PDG ont décidé de ne plus y aller. Cependant, compte tenu du caractère spécifique de la reprise de l’élection sur ce siège, il sera difficile de considérer leur retrait, le vote ne se reprenant que dans certains bureaux de vote. En ce qui concerne le 2ème siège de l’Okano, Jean Léonard Nguema Ondo (PDG) affronter Celestin Nguema Obame dans le bureau de vote du village Essone-ville seulement.Du côté de l’organisation, soulignons que la CENAP a pris les dispositions nécessaires pour « permettre un scrutin régulier ». Les membres de ses représentations locales avaient suivi un séminaire de sensibilisation au cours desquels on est revenu, d’une manière générale, sur les manquements constatés en décembre dernier…

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES