spot_imgspot_img

L’opposition sceptique sur un plan d’investissement de 18 mds d’euros

Six partis de l’opposition gabonaise ont jugé « chimérique » vendredi le plan d’investissement de 12.000 milliards de francs CFA (18 milliards d’euros) annoncé en février par le président Ali Bongo pour des infrastructures dans le but de faire du Gabon un pays émergent en 2025.

« Que dire des 12.000 milliards de francs CFA chimériques annoncés par Ali Bongo sur une durée de cinq ans ? », a demandé le porte parole de la coalition, dont fait partie l’Union Nationale (UN, dissoute en 2011), une des deux principales formations de l’opposition.

Selon la coalition, cet investissement implique de « recourir, une fois de plus à un emprunt de 1.700 milliards de F.CFA environ (2,6 milliards d’euros) et cet exercice devrait être renouvelé pendant cinq ans », a déclaré Jules Aristide Bourdes Ogouligendé, figure de l’opposition et président du Congrès pour la démocratie et la justice (CDJ).

« Quelle institution financière serait disposée à prêter une telle somme au Gabon? (…) Tout ceci ne fait pas sérieux », a-t-il ajouté En février, le président gabonais avait annoncé un plan de « 12.000 milliards d’investissement à mobiliser et à injecter dans les cinq prochaines années si nous voulons que le Gabon s’engage sur la rampe de l’émergence ».

La coalition de l’opposition, qui a boycotté l’élection législative de décembre 2011 et ne dispose donc d’aucun député, a critiqué également la déclaration de politique générale mi-avril du nouveau Premier ministre, Raymond Ndong Sima.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES