spot_imgspot_img

Communiqué final du conseil des ministres du 3 mai 2012

Sous la Haute présidence de Son Excellence le président de la République, chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba, le Conseil des Ministres s’est tenu jeudi le 3 mai à 11 h dans la salle habituelle au Palais de la présidence de la République

A l’entame des travaux, le Conseil des Ministres a salué la décision fort heureuse du Premier Magistrat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat qui, après avoir manifesté son indignation face à la recrudescence sans précédent des crimes, a décidé de l’organisation de sessions criminelles spéciales dans les tous prochains jours sur toute l’étendue du territoire national.

Les présumés auteurs de crimes de sang, d’agressions sexuelles et d’anthropophagie seront sévèrement punis, ce, conformément à la loi.

Cette décision combien salutaire participera non seulement à rassurer les populations, mais aussi à désengorger les prisons témoignant ainsi le respect dû aux détenus. Elle permettra également la consolidation de l’Etat de droit et l’édification d’une nation stable forte.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Président du Conseil Supérieur de la Magistrature a réaffirmé qu’il s’agit là d’une responsabilité collective et éternelle en faveur de laquelle dépendra la place de notre pays dans le concert des nations.

Par ailleurs, le Conseil des Ministres a salué la mise en œuvre par son Excellence, Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, de la tenue des Conseils Présidentiels sous sa Haute Présidence.

Ces sessions bien orientées par la plus haute Institution de la République permettent de poser clairement les problèmes, de relever les insuffisances et pesanteurs qui minent notamment le secteur de l’Education et la Formation ainsi que l’Administration.

Le Président de la République, qui place le capital humain au centre du Programme « Gabon Emergent », considère la gabonaise et le gabonais comme une humanité universelle. Une éducation et une formation appropriées doivent leur être dispensées pour favoriser leur ascension sociale. Les gabonaises et les gabonais doivent être de dignes acteurs de développement et des bénéficiaires des fruits de la croissance qui en découle afin que l’avenir du Gabon de demain ne soit sacrifié sur l’autel des intérêts égoïstes et bassement matérialistes.

Aussi, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA a-t-il demandé au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, l’application diligente et pragmatique des solutions trouvées et programmées en complément de la réforme en cours pour un meilleur système éducatif.

Enfin, s’agissant du fonctionnement de l’Administration Centrale, le Président de la République, Chef de l’Etat a fustigé vivement pour le déplorer, les nombreuses faiblesses qui achoppent l’émergence d’une administration digne, performante où règne l’émulation saine et la justice, principes fondamentaux qui doivent désormais être au centre de l’action des pouvoirs publics. A cet effet, le Président de la République, Chef de l’Etat a instruit le Gouvernement de travailler en étroite collaboration avec les Agences nouvellement créées pour la réalisation dans les délais requis du « Programme Stratégique Gabon Emergent » (PSGE).

En outre, le Conseil des Ministres s’est réjoui de l’organisation toujours plus élaborée de la 7ème édition de la Course Cycliste, la « Tropicale AMISSA BONGO ».

La petite reine après la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012 que notre pays a abritée avec succès érige le Gabon au carrefour du monde sportif et conforte son rayonnement sur la scène internationale.

AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

MINISTERE DE LA JUSTICE, GARDE DES SCEAUX, DES DROITS HUMAINS ET DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT

Madame le Ministre a présenté au Conseil des Ministres qui les a adoptés, deux (2) projets de décret :

 projet de décret portant modification du décret n° 212/PR du 27 Janvier 2011, portant création et organisation de l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences (ANINF) ;

 projet de décret approuvant les statuts de l’Agence Nationale des Bourses du Gabon (ANBG).

S’agissant du premier projet de décret, pris en application des dispositions de la loi n° 020/2005, fixant les règles de création et d’organisation des services de l’Etat, il vise à renforcer les attributions et l’organisation de l’ANINF en vue de permettre à l’ANINF, notamment :

d’assurer une meilleure coordination de l’ensemble des activités liées à l’économie numérique ;

de garantir la cohérence des systèmes d’information ;

d’assurer un meilleur suivi des normes de sécurité ;

d’assurer l’efficacité de la dépense publique en matière d’investissement dans le domaine numérique.

Aussi, les articles 3 et 17 sont modifiés et se lisent désormais comme suit :

Article 3 nouveau : L’Agence assure l’installation et la gestion des infrastructures et ressources nationales partagées dans les domaines des télécommunications, de l’audiovisuel et de l’informatique.

Elle valide tous les projets de l’économie numérique afin de garantir la cohérence globale des systèmes d’information mis en place.

Elle participe à l’élaboration du budget de l’Etat, notamment en prenant part aux conférences budgétaires.

Elle assure le suivi et le contrôle de la gestion des ressources financières allouées à la Présidence de la République, à la Primature et aux Ministères, relatives aux dépenses d’investissement et d’équipement en matière d’informatique, d’audiovisuel et de télécommunication.

L’Agence est également chargée :

En matière de télécommunication :

de construire les infrastructures nationales partagées de transport et de connectivité ;

d’acquérir les infrastructures de transport et de connectivité existantes et de les intégrer dans les infrastructures partagées ;

d’acquérir, gérer et sécuriser l’infrastructure de télécommunication de l’Etat ;

de mettre en place les opérateurs d’infrastructures chargés de l’infrastructure partagée de transport et de connectivité ;

de coordonner l’implantation sur le territoire national des stations radioélectriques de toute nature afin d’assurer la meilleure utilisation des sites disponibles ;

de contribuer aux activités de recherche, de formation et d’étude, afférentes aux radiocommunications et, d’une manière générale, à toute autre activité dont elle peut être chargée par l’autorité de tutelle en relation avec son domaine d’intervention ;

d’élaborer le plan national des fréquences radioélectriques, en coordination avec les organismes compétents ;

de gérer les fréquences radioélectriques, en collaboration avec les organismes compétents ;

de contrôler les conditions techniques des équipements radioélectriques et de protection de l’utilisation des fréquences, conformément aux autorisations accordées et aux enregistrements du registre des fréquences ;

de veiller, en relation avec le Ministère en charge du secteur, à l’application des conventions et traités internationaux dans le domaine des radiocommunications ;

de mener les analyses du spectre des fréquences en vue de son utilisation optimale ;

de préparer et soumettre à l’autorité compétente la répartition des bandes de fréquence entre catégories de service et entre autorités affectataires ;

d’établir et tenir à jour le tableau national de répartition des bandes de fréquences ;

d’attribuer aux opérateurs, dans les conditions fixées par décret, les ressources en fréquences nécessaires à leurs activités ;

d’établir et tenir à jour le fichier national des fréquences qui récapitulent les assignations des fréquences ;

d’assurer la coordination internationale des fréquences aux frontières et à la coordination des systèmes des télécommunications par satellites ;

d’interconnecter les centraux téléphoniques de l’Administration pour agréger le trafic voix et rationaliser l’usage des communications de l’Etat ;

En matière d’audiovisuel :

de construire les infrastructures nationales partagées de transport et de connectivité dans le domaine de l’audiovisuel numérique ;

d’acquérir les infrastructures de transport hertzien et satellite et les stations hertziennes existantes et de les intégrer dans les infrastructures partagées ;

En matière d’informatique :

de construire l’infrastructure nationale partagée d’hébergement des données et des applications ;

d’acquérir les équipements et accessoires informatiques et réseaux de l’Administration ;

de mettre en place les grands registres unifiés de l’Etat ;

de doter l’Etat d’un système d’information cohérent et d’outils d’aide à la décision ;

de faciliter l’accès des citoyens et des entreprises à l’Administration par la mise en ligne sur Internet des procédures administratives ;

d’assurer le déploiement, l’administration et la sécurité de l’Intranet administratif ;

d’assister les administrations et les démembrements de l’Etat dans l’exécution des projets informatiques et d’infrastructures réseaux locaux ;

d’appuyer le secteur de la santé dans l’utilisation massive des ressources numériques, dans la gestion du système sanitaire et dans l’usage de la télémédecine ;

d’appuyer le secteur de l’éducation dans la connectivité des institutions scolaires et universitaires et dans la diffusion de contenus pédagogiques et notamment en ce qui concerne le « e-learning » ;

de veiller au respect des normes et procédures de sécurité informatique sur l’ensemble des réseaux de l’Administration, notamment en ce qui concerne l’accès aux infrastructures et aux informations ainsi qu’à l’intégrité et à la conservation des données ;

de gérer le domaine Internet du Gabon « .ga ».

Article 17 nouveau : La Direction Générale comprend :

les Services Centraux ;

les Services Déconcentrés.

Quant au second projet de décret, pris en application des articles 22 et 26 du décret n° 668 du 16 Mai 2011, portant création et organisation de l’Agence Nationale des Bourses du Gabon (ANBG), organe de gestion des Bourses, il approuve les statuts de l’entité susvisée.

MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE

Sur présentation du Ministre, le Conseil des Ministres a adopté les trois (3) projets de décret ci-après, pris en application des dispositions de l’article 33 de la loi n° 004/98 du 20 Février 1998. Il s’agit du :

 projet de décret portant attributions et organisation de l’Armée de Terre ;

 projet de décret portant attributions et organisation de l’Hôpital des Instructions des Armées Omar BONGO ONDIMBA ;

 projet de décret portant réorganisation du Gouvernorat Militaire de la place de Libreville.

S’agissant du premier texte, il dispose que l’Armée de terre, une des composantes des Forces Armées a pour mission principale d’assurer en tout temps et en toutes circonstances, contre toute forme d’agression, la sécurité, l’intégrité de territoire national et la protection des personnes et des biens pour la force des armes.

A ce titre, elle est placée sous la tutelle du Ministre chargée de la Défense Nationale et sous l’autorité du Chef d’Etat Major Général des Forces Armées.

Quant au second texte, il traite en ses deux (2) chapitres, des attributions et de l’organisation de l’Hôpital d’Instruction des Armées Omar BONGO ONDIMBA qui est une formation sanitaire, interface chargée principalement du soutien des Forces de Défense et de Sécurité dans son domaine de compétence.

Au sens du présent décret, l’Hôpital d’Instruction des Armées assure une mission de diagnostic, de traitement et d’expertise au profit des militaires, des agents des Forces de Sécurité et leurs ayants droit. A ce titre, il est notamment chargé :

 de participer aux missions du service public hospitalier, à la formation du personnel médical, paramédical et administratif du Service de Santé Militaire ainsi que des stagiaires militaires et civils gabonais ou étrangers, à la recherche médicale appliquée, en collaboration avec des organismes de recherche gabonais ou étrangers ;

 de constituer des équipes médico-chirurgicales destinées à soutenir une force en opérations ou à intervenir dans le cadre d’une mission d’assistance humanitaire ;

 d’abriter en son sein, des centres ou instituts agréés qui rentrent dans le cadre de ses missions.

Enfin, le dernier décret porte sur la redéfinition des attributions et des organes du Gouvernorat Militaire de la Place de Libreville, qui est placé sous la tutelle du Ministre chargé de la Défense Nationale et sous l’autorité d’un Gouverneur Militaire qu’assiste un Major Général de Garnison.

Le Gouvernorat Militaire a compétence dans la garnison de l’Estuaire et est notamment chargé :

En temps de paix :

 d’organiser les cérémonies militaires officielles ;

 de prendre toutes mesures de nature à améliorer l’image de marque des Forces de Défense et de Sécurité notamment dans le domaine de la discipline militaire ;

 de recenser et veiller à la sécurité de tous les points sensibles civils et militaires de la Place de Libreville ;

 de faire établir et approuver le plan de protection des points sensibles civils et militaires de la Place de Libreville.

En temps de crise :

 de déterminer, sur réquisition en liaison avec les responsables de la Sécurité Publique, les modalités de participation des Forces de Défense aux opérations de maintien ou de rétablissement de l’ordre ;

 de faire appliquer les plans de protection des points sensibles civils et militaires.

EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALE

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE, DE LA FRANCOPHONIE, CHARGE DU NEPAD ET DE L’INTEGRATION REGIONALE

Sur présentation du Ministre, le Conseil des Ministres a marqué son accord avec l’accréditation, dans notre pays, de leurs Excellences, Messieurs :

* SUN Jiwen, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Populaire de Chine près la République Gabonaise, avec résidence à Libreville ;

* Adnan Abdulrahman Abdullah AL MANDIL, en qualité d’Ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite près la République Gabonaise, avec résidence à Libreville ;

* Filipe Felisberto MONIMAMBO, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République d’Angola près la République Gabonaise, avec résidence à Libreville ;

* Yoram ELRON, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de l’Etat d’Israël près la République Gabonaise, avec résidence à Jérusalem (Israël), en remplacement de Monsieur Daniel SAADA ;

* Willem Wouter PLOMP, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Royaume des Pays-Bas près la République Gabonaise, avec résidence à Cotonou au Bénin ;

* Vyacheslav BESKOSTY, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République du Belarus près la République Gabonaise, avec résidence à Abuja au Nigéria ;

* ANDRADJATI, en qualité d’Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République d’Indonésie près la République Gabonaise, avec résidence à Dakar ;

* Jacques GRAMAUD, en qualité d’Ambassadeur du Conseil Fédéral de Suisse près la République Gabonaise, avec résidence à Kinshasa.

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE, CHARGE DE LA CULTURE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Le Conseil des Ministres a approuvé l’organisation de la Fête des Cultures dans sa 13ème édition, du 26 au 28 Mai 2012.

Le Conseil des Ministres a autorisé un certain nombre de missions à l’étranger des membres du Gouvernement.

La notification de chaque mission sera faite aux différents Ministres par le Secrétariat Général du Conseil des Ministres.

Enfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes :

PRIMATURE

CABINET CIVIL DU PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT

Directeur de Cabinet : M. MEYE BIKA Célestin.

Directeur Adjoint de Cabinet 1 : M. MOUNDOUNGA Patrick.

Directeur Adjoint de Cabinet 2 : M. MOUELE Dominique.

Chef de Cabinet : M. MEZA François.

Conseiller, Chef de Département du Secteur Productif (Agriculture, Eaux et Forêts, Energie, Mines, Numérique, Environnement) : M. Jean Paulin EKOUA SIMA.

Conseiller, Chef de Département Juridique : M. BOUCALT Guy Martial.

Conseiller, Chef de Département Education Culture Jeunesse et Sport : Mme MINTSA Justine.

Conseiller, Chef de Département Santé, Famille et Affaires Sociales : M. BAKARY OZAVINO Mohamed.

Conseiller, Chef de Département Economie et Finances : M. NTISSI Fidèle.

Conseiller, Chef de Département Infrastructures : Mme BOUMAH Brigitte.

Conseiller, Chef de Département Communication : Mme LECLERCQ Camélia.

Conseiller, Chef de Département Administration du Territoire : M. ONDO NDONG Michel.

MINISTERE DE LA JUSTICE, GARDE DES SCEAUX, DES DROITS HUMAINS ET DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, PORTE PAROLE DU GOUVERNEMENT

CABINET DU MINISTRE

Directeur de Cabinet : Mme MANGALA AWERENDAKA Judith Fernande.

Chef de Cabinet : M. MBOUMBA Luc.

Secrétaire Particulière du Ministre : Mme MPAGA Rosalie, née BOUANGA.

Secrétaires de Cabinet : Mmes

 NENET MOUKANDJA Flore ;

 MABIKA Claudine.

Secrétaire Particulière du Directeur de Cabinet : Mme NZENGUE Carmene, née OPAPE ALONDA.

Chef de Protocole : Mme ININGOUET Judith, née MONDJOT IBOUTSI.

Aide de Camp : Adjudant NZE Hervé Martial.

Agents de Sécurité :

 Maréchal RETENO Brady ;

 Sergent MABIKA MOUKETOU Gildas.

Chauffeur Particulier : M. ESSONGUE NZOMO Alain.

Chargés de Missions :

 Mme ANTOPINDI Marie-José ;

MM.

 BOUTOUDOU Thomas ;

 BADOUMA MOUELE Félix ;

 NGUI ENGONE Jean Claude.

Conseillers du Ministre :

Conseiller Politique : M. REMANDA Yves Francis.

Conseiller Chargé de la Sécurité Pénitentiaire et de la Réinsertion Sociale : M. OBAME OBIANG Corentin ;

Conseiller Chargé des Questions Relatives aux Institutions Constitutionnelles : Mme MAPANGOU Sylvie, née KERAULT ;

Conseiller Chargé de l’Ethique et de la Formation : Mme LEBOETE Nathalie Claude, née BOUKOUMBA ZADIKENGUI ;

Conseiller Chargé du Renforcement des Capacités des Corps de Greffiers : M. BARBERA ISAAC Pierre François.

Conseiller en Communication : M. MOUNDZIEOUD KOUMBA Louis Claude ;

Conseiller Juridique : M. NDJIMBA Kévin Ferdinand ;

Conseiller Financier : Mme ASSAM Alphonsine, née ADA MELONG ;

Attaché de Presse : M. MOUELE MOULE Eric Hervé.

Chargés d’Etudes :

Mmes :

 MOUTSINGA Larissa Gaëlle, née IRIGO ;

 MANFOUMBI Mirielle née NGUENZA ;

 MBARY DIVASSA ;

 AYANG Eugénie Rachel ;

 M. OTOUNGA Carlos Roberto.

INSPECTION GENERALE DES SERVICES JUDICIAIRES

Secrétaire Particulière : Mme PAMBOU Alphonsine, née RETONDA BOUMBA.

DIRECTION GENERALE DE LA COMMUNICATION, DE L’INFORMATIQUE ET DES STATISTIQUES

Directeur Général : M. MENEST Eric.

Directeur Général Adjoint : Mme NGNINGONE Aline Pascale.

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE, DE LA FRANCOPHONIE CHARGE DU NEPAD ET DE L’INTEGRATION REGIONALE

SERVICES EXTERIEURS

AMBASSADE DU GABON PRES LES ETATS-UNIS D’AMERIQUE

Premier Conseiller : Mme Onaïda BONGO ONDIMBA, en remplacement de M. Aimé BIBANG-BI-MBA, appelé à d’autres fonctions.

MINISTERE DES EAUX ET FORÊTS

CABINET DU MINISTRE

Secrétaire Particulière du Ministre : Mme NDIMBI MITOULOU Ingrid Sandra.

Secrétaires de Cabinet du Ministre :

 Mmes :

 MATAMBA Ida

 NDJIMBI Colette Andréa.

Chef de Cabinet : M. BOUROBO Jean Alexis.

Agent du Protocole : M. DE-MANYOWELL Chysthels Kuenthyn.

Chauffeur Particulier : M. NKOMBE David.

Chargés de Mission :

MM.

 MOMBO Fidèle ;

 MAVIOGHA Bernard ;

 MBAKI André Paul ;

 Mme NGOMA Evelyne.

Conseiller Economique et Financier, Chargé de la Coordination des Projets : M. YANDA Jean François, précédemment Conseiller du Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

AGENCE D’EXECUTION DES ACTIVITES DE LA FILIERE FORÊTS-BOIS

Directeur de la Communication : Mme Patricia Bertille OZOUNGUET épouse OTCHANGALT, Journaliste.

MINISTERE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DE L’ARTISANAT ET DU COMMERCE

CABINET DU MINISTRE

Directeur de Cabinet : M. Ousmanou HAMIDOU, Administrateur Civil en Chef, précédemment Secrétaire Général Adjoint, Chargé de la Culture au Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et Technique, de la Formation Professionnelle et de la Recherche Scientifique, chargé de la Culture, de la Jeunesse et des Sports.

Chef de Cabinet : M. Aimé Jean Marie OBIANG ABA’A, Professeur d’enseignement du 2nd Degré Général en Sciences Economiques et Sociales, précédemment Professeur d’Economie au Lycée d’Etat de Boué.

Secrétaire Particulière du Ministre : Mme Jeanne-Léonie MOUENTSONGO, Assistante de Direction.

Secrétaire de Cabinet : Mlle Monique JAMES, Assistante de Direction.

Secrétaire de Cabinet : Mme Sylvia Mireille BEKALE, Assistante de Direction.

Secrétaire Particulière du Directeur de Cabinet : Mlle Anne-Diane MOUTSILOU-A-NZALA, précédemment Secrétaire Particulière du Ministre des PME et de l’Artisanat.

Chef du Protocole : M. Jacques MOUBOUELI, précédemment Agent du Protocole du Ministre des PME et de l’Artisanat.

Chauffeur Particulier : M. Thierry NANG EKOMIYE.

Conseillers :

Conseiller Juridique, cumulativement avec ses fonctions d’Enseignant à l’Université Omar BONGO : M. Jean-Richard NZE NDONG DIT MBELE, Docteur en Droit Privé, Assistant, Chef du Département de Droit Privé.

Conseiller en Communication, cumulativement avec ses fonctions d’Enseignant, chargé de la recherche à l’Institut de Recherches en Sciences Humaines : M. Eric Paul LEMBE MOUSSINGA, Docteur en Philosophie Politique, Chargé de la recherche, Chef du Département de Philosophie à l’Institut de Recherches en Sciences Humaines.

Conseiller Diplomatique : Mme Inès-Cécilia MOUSSAVOU NGADJI, Conseiller des Affaires Etrangères, précédemment Chef de Division Afrique Centrale, Australe et Océan Indien au Ministère des Affaires Etrangères.

Conseiller Administratif et Financier : M. Albert SALA BEKALE.

Conseiller en charge de l’Economie Sociale et de la lutte contre la Pauvreté, cumulativement avec ses fonctions d’Enseignant à l’Université Omar BONGO : Mme Odile Andréa OSSAWA BOUNGAT, Docteur en Psychologie, Assistante, précédemment Directrice Adjointe des Affaires Sociales au Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et Technique, de la Formation Professionnelle et de la Recherche Scientifique, chargé de la Culture, de la Jeunesse et des Sports.

Conseiller en charge des PME et de l’Artisanat : Mme Julie NYAYE NDAGHI ép. NGUIMBI, Administrateur Civil en Chef, précédemment Directrice Générale Adjointe de la lutte contre la Pauvreté.

Conseiller en charge de l’Evaluation des Projets : Mme Sandrine EFFA OBONE, Ingénieur en Planification Economique, précédemment Conseiller Technique du Ministre des Petites et Moyennes Entreprises et de l’Artisanat.

Conseiller en charge des Relations avec les Regroupements Socio Professionnels, cumulativement avec ses fonctions d’Enseignant à l’Université Omar BONGO : M. Mesmin Noël SOUMAHO, Docteur en Sociologie, Maitre-Assistant, Conseiller du Recteur de l’Université Omar BONGO.

Chargés d’Etudes :

 Mlle Trésor BILONGO, Master en Gestion-Finance- Comptabilité,

 M. Xavier Alain MADOUNGOU, Master 2 en Management du Secteur Public, précédemment chargé d’Etudes au Rectorat de l’Université des Sciences de la Santé,

 M. Gédéon-Roger ANGOUE ENGOZOGO, DEA Economie, Assistant, cumulativement avec ses fonctions d’enseignant à l’Université Omar BONGO.

Chargés de Mission : Mmes

 Marie-Florence ZEH AKO,

 Sophie OBONE MVOU.

MM.

 Emmanuel BIYOGHO BI OBAME,

 Jean-Baptiste BITEGUE BILE.

MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE, DE L’IMMIGRATION ET DE LA DECENTRALISATION

CABINET DU MINISTRE

Directeur de Cabinet : M. MATSINGA Alexandre, Administrateur Economique et Financier, Diplômé de l’IEF ;

Chef de Cabinet : M. MANDZA Marcel, cumulativement avec ses fonctions d’Enseignant du Second Degré Général ;

Secrétaire Particulière du Ministre : Mme SIBA MAVICKANA Germaine, Assistance de Direction ;

Secrétaire Particulière du Directeur de Cabinet : Mme ANGUE NDONG, Assistante de Direction Bilingue ;

Secrétaires de Cabinet : Mmes

 NZAGOULOUGA Jeanne Euphrasie ;

 NZIGAMENOU MANDJI Judith.

Chef du Protocole : M. MANGABOULA MOUCKAGA Jean Désiré.

Conseillers du Ministre : MM.

 NDEDI Jean de Dieu, Conseiller Politique ;

 MBINA Toussaint, Conseiller en Communication ;

 Général d’Armée IVALA Jean Claude, Conseiller Technique chargé des questions de Sécurité ;

 ONDO NDONG Michel, Conseiller Technique chargé des questions de Collectivités Locales ;

 AYIMAMBENWE Roger Valère, Conseiller Technique chargé des questions électorales ;

 ABESSOLO MEGNIE Clément Godefroy, Conseiller Technique chargé des questions d’organisation du territoire ;

 NZE THOMAS Débouillon, Conseiller Technique chargé des questions d’Administration du Territoire ;

 MBOU Antoine Francis, Officier Supérieur de Police, Conseiller Technique ;

 YONGUI Medoux, Conseiller Technique, cumulativement avec ses fonctions d’Enseignant du Second Degré Général.

Attaché de Presse, Porte Parole du Ministère de l’Intérieur : M. NZIENGUI MANGALA Jean Eric, Journaliste.

Chargés d’Etudes au Cabinet du Ministre : Mmes

 KOUMBA PEMBA MOMBO Judith, Documentaliste ;

 NZAME SOLE Aline, Administrateur Economique et Financier, Diplômé de l’IEF ;

 NTSOYINA KOUMBA Paule Lydie ;

 DIBOUNGA Marie Louise.

Bureau Central du Courrier

Chef de Service : M. ABOGHE NDONG Pierre Marie, Secrétaire d’Administration.

Chargés de Missions :

 M. MOUGUIAMA MANGAMA Joseph ;

 Mme GUIGNANGA Amélie ;

 M. NKOROUNA Jean Félix ;

 M. MOUCKAGNI DINZAMBOU Fred.

Aide de Camp : Lieutenant de Police MVINE-ANDJAYE Yves.

Chauffeur Particulier : M. BITA Louis Sylvain.

MINISTERE DE LA FAMILLE ET DES AFFAIRES SOCIALES

CABINET DU MINISTRE

Directeur de Cabinet : Mme Diane NKOULOU ONDO épouse NDONG NGUEMA.

Chef de Cabinet : M. MBA NKOGHE Ludovic.

CONSEILLERS :

Chargé des Affaires Sociales : M. OGANDAGA Ernest.

Chargé de la Famille : Mme OYE NGUEMA Bernadette épouse BIYOGHE.

Chargé des Etablissements sous tutelle : Mme KOUMBAT DOUMBENENY Marie Mireille.

Chargé de la Veuve et de l’Orphelinat : M. ONDO ASSOUMOU Hervé.

Chargé des Ressources Humaines et des Relations avec les Partenaires : M. NDONG MINTSA Jean Félix.

Chargé de la Promotion de la Femme et du Bien être : Mme AYINGONO NGWA Micheline.

Conseiller Juridique : M. OBONE ELLA Maxime.

Conseiller Diplomatique : Mme NZAME-NKIET Eliane Flore épouse EBOBOLA TSIBAH.

Conseiller en communication : M. MOUKILA MAKA Apollinaire.

Secrétaire Particulière du Ministre : Mme ANDY PADOU Bébé Lyvie Viviane.

Secrétaire Particulière du Directeur de Cabinet : Mme NZIENGUI Graciella Génifère, Conseiller Adjoint de Greffe.

Chargés d’Etudes

 Mme BOUNDA Pierrette,

 M. ABESSOLO MENIE Bienvenu,

 M. MAMFOUMBI Aristide,

 M. ZINGA MOUSSIROU Jarry Clair,

 Mme ATEBA Malory Nielle.

Secrétaire de Cabinet 1 : Mme NGUIDI-LIPENDE-AZIZ Pascaline.

Secrétaire de Cabinet 2 : Mme NTSAME ELLA Sonia Tatiana.

Directeur du Protocole : Mme MAPOGA Raïssa épouse ESSIE EMANE.

Attache de Presse : Mme MBANDA Nadège Alice.

Chauffeur Particulier : M. KOUMA Rodrigue.

Chargés de Mission. Mmes :

 NKENE ABA’A Guilène,

 KEBEYENG Jeannette épouse KAMBAMBELA,

 ADA ALLOGHO Harielle Sonia épouse ONDO ABESSOLO,

 M. ONDO OBIANG Robert.

MINISTERE DE L’ECONOMIE, DE L’EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

CABINET DU MINISTRE

Directeur de Cabinet : M. MAGOUANGOU Fidèle.

Chef de Cabinet : M. EPOUKOUA Ruffin.

Secrétaire Particulière du Ministre : Mlle OBONGA Reliques.

Secrétaire de Cabinet : Mme OSSIANAWA Tatiana.

Secrétaire Particulière du Directeur de Cabinet : Mme BOUTAGOU Judith.

Aide de Camp : M. AYENE ONDEME Steeve Bertrand.

Chargés d’Etude : MM.

 ESSONO NGUEMA Jean Jacques.

 DJIMBA Joseph.

 MALY OYOUOMI Janvier.

 NGANGA MAGNAGA Ephraïm.

Chargés de Mission :

 M. OKOUMA OKALA Alain, DEA en Stratégie et Management

 M. NTSIANTOU Richard, DEA en Histoire,

 M. NGARI LEBAGHI René Stanislas, Capes SVT.

Chauffeur Particulier : M. YIBENGUIA William Roger.

MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE, CHARGE DE LA REFORME DE L’ETAT

DIRECTION GENERALE DU BUDGET

DIRECTIONS CENTRALES DES AFFAIRES FINANCIERES

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DE LA PRIMATURE

Directeur Central des Affaires Financières : M. MAVANDJI Hervé.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DE LA JUSTICE, GARDE DES SCEAUX, DES DROITS HUMAINS ET DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS CONSTITUTIONNELLES, PORTE PAROLE DU GOUVERNEMENT

Directeur Central des Affaires Financières : M. MOUNGUENGUI MOUNGUENGUI Eloi.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION INTERNATIONALE, DE LA FRANCOPHONIE CHARGE DU NEPAD ET DE L’INTEGRATION REGIONALE

Directeur Central des Affaires Financières : M. MOUBOUYI Ponce Achille.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE

Directeur Central des Affaires Financières : Colonel Major OGANDAGA BIMBYO.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA SECURITE PUBLIQUE ET DE LA DECENTRALISATION

Directeur Central des Affaires Financières : Mme MILONGOU Pépé Erline.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DE L’ECONOMIE NUMERIQUE, DE LA COMMUNICATION ET DE LA POSTE

Directeur Central des Affaires Financières : M. AUBAME NDONG Hugues.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Directeur Central des Affaires Financières : M. MAPESSI Paul.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DES PME, DE L’ARTISANAT ET DU COMMERCE

Directeur Central des Affaires Financières : M. MBOUNGOU Alain Serge.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DE L’EMPLOI ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Directeur Central des Affaires Financières : M. MOUKAGA Cyr Symphorien.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DE L’AGRICULTURE, DE LA PECHE, DE L’ELEVAGE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL

Directeur Central des Affaires Financières : Mme EDOU EYENE Espérance.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DES EAUX ET FORÊTS

Directeur Central des Affaires Financières : M. MOUBELE Patrick.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DE LA PROMOTION DES INVESTISSEMENTS, DES TRAVAUX PUBLICS, DES TRANSPORTS, DE L’HABITAT ET DU TOURISME, CHARGE DE L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

Directeur Central des Affaires Financières : M. BOUKA MANGADA Alain.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DE L’INDUSTRIE ET DES MINES

Directeur Central des Affaires Financières : Mme MABIALA Mères.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DU PETROLE, DE L’ENERGIE ET DES RESOURCES HYDRAULIQUES

Directeur Central des Affaires Financières : Mme ISSANGA SIKA épouse KIKI Annie.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE, DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET TECHNIQUE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE, CHARGE DE LA CULTURE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

Directeur Central des Affaires Financières : M. KOUSSOU Guy Jocelyn.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DE LA FAMILLE ET DES AFFAIRES SOCIALES

Directeur Central des Affaires Financières : M. OGOUANDE Christian.

DIRECTION CENTRALE DES AFFAIRES FINANCIERES DU MINISTERE DE LA SANTE

Directeur Central des Affaires Financières : M. MBOUMBA Roland.

Présidence de la République Communiqué final Séance du 03 Mai 2012

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES