spot_imgspot_img

Un homme de 44 ans assassiné à Makokou

Roger Denis Maria Ango Bidule, 44 ans révolu a été retrouvé vendredi sans vie le corps flottant sur le fleuve Ivindo à Makokou, capitale provinciale de l’Ogooué Ivindo (nord est) rapporte lundi le quotidien Gabon Matin.

Les faits remontent au samedi 28 avril dernier. Alors que la victime, Roger Denis Maria Ango Bidule se trouvait chez sa dulcinée Nyare Etsang au quartier Essik situé dans le deuxième arrondissement de la commune de Makokou, l’un de ses oncles appelé Nzé Mekome, lui propose de faire une partie de chasse dans la forêt jouxtant l’amont de l’Ivindo.

Ils prennent la direction de la forêt le samedi dans la soirée en compagnie de deux autres jeunes gens du quartier Andock, amis de la victime.

Trois jours après, l’un des jeunes des chasseurs regagne la ville et annoncer aux parents de Roger Denis Ango Maria la disparition de leur fils.

Informés, les gendarmes se rendent sur les lieux jeudi et découvrent sur le fleuve, une pirogue contenant les vêtements, les bottes et le fusil du disparu.

C’est finalement vendredi à 13 heures, à plusieurs centaines de mètres du débarcadère de la paroisse Notre dame de victoire de Makokou, que le corps du disparu a été retrouvé, flottant sur la surface de l’eau.

L’autopsie du corps relève que la boîte crânienne de la victime a été fracassée, la mâchoire endommagée et des lésions corporelles graves au niveau du dos. On parlerait également de la langue, des ongles et d’une partie du pénis qui a été sectionné.

La Gendarmerie locale en charge des recherches et de l’enquête a mis la main sur les compagnons du disparu dont l’initiateur de la partie de chasse, M. Nzé Mekome. Un des jeunes affirme que leur compagnon a bel et bien été assassiné, selon le journal.

Interrogé par les gendarmes, il indique que l’initiateur de la partie de chasse et la victime sont montés à bord de la pirogue pour prendre la direction de l’amont de l’Ivindo, afin de chasser du gibier.

Quelques heures, M. Nze Mekome reviendra sans son neveu, en expliquant aux autres que le jeune Roger Denis Maria Ango Bidule avait pris une autre direction pour poursuivre la chasse du gibier.

C’est cette disparition, a affirmé l’ami de la victime à la brigade de gendarmerie de Makokou, qui l’a amené à revenir sur Makokou pour vérifier si la victime n’avait pas directement pris le chemin du village.

Le corps de la victime a été enterré le jour même de la découverte.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES