spot_imgspot_img

La CEA et la FAI veulent susciter l’entreprenariat africain par l’innovation

La Commission économique pour l’Afrique des Nations unies (CEA) et la Fondation africaine pour l’innovation (FAI) ont lancé le 4 juillet dernier à Addis-Abeba, en Éthiopie, un appel de participation au Prix de l’innovation pour l’Afrique (PIA) 2013.

Encourager le développement de nouveaux produits, augmenter l’efficacité et favoriser la réduction des coûts en Afrique sont les objectifs visés par PIA 2013. Les initiateurs espèrent pouvoir stimuler chez les Africains, et les jeunes en particulier, un intérêt accru pour les carrières scientifiques, technologiques et d’ingénierie et pour l’entrepreneuriat.

«Au total, 150 000 dollars seront remis aux gagnants qui présenteront des solutions commercialisables, visant à favoriser le développement autonome en Afrique», précise le communiqué de la CEA en partenariat avec la FAI. «La proposition gagnante sera récompensée par un montant en espèces de 100 000 dollars, tandis que les deux vices-lauréats recevront chacun 25 000 dollars», poursuit le texte.

«Pendant un événement organisé par la CEA et la FAI, des scientifiques, des entrepreneurs et des innovateurs seront invités à proposer des projets qui permettront de réaliser le potentiel de l’Afrique dans cinq catégories : agriculture et agribusiness, applications ICT, santé et bien-être, environnement, énergie et eau, industries de la fabrication et des services», indique le même communiqué.

«L’équipe du PIA est convaincue que les investissements dans l’innovation et les entreprises au niveau local sont la meilleure approche pour développer les capacités de l’Afrique», a déclaré son président Walter Fust, cité dans le texte. «Ce prix encourage les Africains à développer des approches créatives pour résoudre les challenges quotidiens», poursuit le texte.

Selon le sous-secrétaire général des Nations unies et secrétaire exécutif de la CEA, Abdoulie Janneh, « l’innovation est une combinaison de l’identification de problèmes et de l’élaboration de solutions révolutionnaires réalisables ; nous espérons que ce prix puisera dans l’ingéniosité des Africains à résoudre les problèmes de l’Afrique ».

Selon le document «seules les innovations proposées par des Africains pour des Africains sont éligibles», toutefois, soulignent les initiateurs, «les Africains vivant hors du continent peuvent participer si leurs innovations ont un impact réel en Afrique». «La date limite d’inscription pour le prix 2013 est fixée au 31 octobre 2012 sans possibilité d’extension», mentionne le communiqué.

Article original : https://gabonreview.com/blog/la-cea-et-la-fai-veulent-susciter-lentreprenariat-africain/#ixzz1zroDGbOL

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES