spot_imgspot_img

Gestion durable des forêts : les programmes développés au Gabon conformes aux principes de l’OIBT

Les programmes développés au Gabon ont toujours été conformes aux principes édictés par l’Organisation internationale des bois tropicaux (OIBT) en matière de gestion durable des forêts, a déclaré, lundi à Libreville, le ministre gabonais des eaux et forêts, M. Gabriel Tchango, à l’ouverture d’un atelier de finalisation et de validation de la version révisée des lignes directrices de l’OIBT.

‘’Cet atelier régional fait suite à la décision de la 43ème session du conseil international des bois tropicaux, tenu à Yokohama (Japon), et qui préconisait la mise à jour des « Directives de l’OIBT pour l’aménagement durable des forêts tropicales naturelles », élaborées en 1990’’, a expliqué M. Tchango.

‘’A la suite du conseil de Yokohama, la conférence de Rio de 1992 sur l’environnement et le développement, qui avait consacré l’aménagement durable comme élément essentiel pour la gestion durable des forêts du globe, plusieurs initiatives ont été menées, qui ont débouché sur des évolutions nécessitant la révision des directives en vigueur’’, a-t-il ajouté.

‘’Pour cela, certains principes devant guider l’exercice de révision des directives tiennent compte de l’accroissement des attentes des populations à l’égard des forêts ; de la reconnaissance accrue du rôle des forêts tropicales dans l’atténuation des effets liés aux changements climatiques ; de la nécessité de préserver les droits des peuples autochtones et des populations locales sur les forêts, de l’accès aux marchés à forte tradition écologique et du rôle croissant des organisations non gouvernementales dans la gestion forestière et l’élaboration des politiques y afférentes’’, a-t-il poursuivi.

Pour sa part, le représentant régional de l’OIBT pour l’Afrique, Mme Célestine Ntsame-Okwo, a affirmé que depuis 1990, la gestion avait considérablement évolué dans ses démarches dans la plupart des pays membres producteurs de l’OIBT.

Organisation intergouvernementale favorisant la conservation, la gestion, l’exploitation et le commerce durables des ressources des forêts tropicales, l’OIBT élabore les textes d’orientation ayant fait l’objet d’un accord international et visant à favoriser la gestion forestière durable et la conversation des forêts.

L’organisation aide les pays tropicaux membres à adapter ses orientations aux conditions locales et à les mettre en œuvre par des projets sur le terrain.

‘’Cette évolution est perceptible dans le développement continu de l’important outil, né des directives originelles que constituent les critères et indicateurs de la gestion durable des forêts, dont tous les pays membres de l’organisation ont reconnu l’utilité dans la définition de la gestion forestière et dans l’observation suivie des progrès et problèmes que connaît cette gestion durable des forêts’’, a déclaré Mme Ntsame-Okwo.

Des spécialistes en matière de gestion durable des forêts tropicales naturelles en provenance des Etats membres, les milieux de la recherche et de la formation, les organisations intergouvernementales et non gouvernementales, le secteur privé forestier prennent part à l’atelier qui s’achève, mercredi à Libreville.

L’OIBT tiendra sa prochaine assemblée générale en 2012 au Gabon, pays de 267 667 km2 dont plus de 85% est recouvert par des forêts, totalisant une superficie de 22 millions d’hectares renfermant 400 espèces différentes, dont 60 à valeur commerciale.

En 2002, le président Omar Bongo Ondimba avait décidé de classer 11% du territoire national en zone protégée avec la création de 13 parcs nationaux.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES