spot_imgspot_img

Gabon : Les syndicats interpellent le gouvernement sur la flambée des prix

Douze centrales syndicales des administrations publique, privée ou parapublique du Gabon ont interpellé le gouvernement, jeudi à Libreville, sur un certain nombre de faits fondamentaux concernant la situation de la flambée des prix des produits de première nécessité.

« Les travailleurs gabonais jugent les mesures prisent par le gouvernement insuffisantes. Aussi, s’indignent-ils du fait que le gouvernement se distingue surtout par la marginalisation de leurs représentants dans une prise des décisions à caractère social », a déclaré Jean Claude Bekalé, porte-parole de la coalisation des centrales syndicales.

Les organisations syndicales ont également rappelé le délai de trois mois donné au gouvernement pour trouver des solutions immédiates et idoines liées, entre autres, à la baisse des prix des produits de consommation courante, à la surveillance et au contrôle des prix, ainsi qu’à la création d’une centrale d’achat des produits de première nécessité comme le riz, la farine, les huiles, les pâtes alimentaires et les produits laitiers.

C’est dans le même sens que le gouvernement a été invité à oeuvrer pour l’amélioration des conditions de vie des travailleurs, pour un partage équitable des richesses du Gabon, en augmentant le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) à 15.000 FCFA ( environ 28 USD).

« Au vu des arrêtés pris par l’exécutif, tout en prenant acte de la décision prise, nous tenons à faire comprendre à l’opinion nationale et internationale que le gouvernement a encore usé de manoeuvres tendant à tromper la classe ouvrière », indique le porte- parole de la coalition.

Les responsables syndicales ont souligné, par ailleurs, que la question de la vie chère n’est qu’un point de revendications parmi ceux précités et que les travailleurs gabonais s’attendent impatiemment un geste du gouvernement.

Le 15 août dernier, le gouvernement avait annoncé, à travers une déclaration du ministère en charge de l’économie, le plafonnement des prix de certains produits alimentaires au Gabon pour une durée de six mois renouvelable.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES