spot_imgspot_img

Les PME gabonaises ne désarment pas

Fraudes fiscales, concurrence déloyale des PME étrangères, etc. Tels sont les principaux griefs contenus dans le rapport d’enquête remis par la Confédération gabonaise des PME/PMI aux Directions générales de la consommation et de la concurrence (DGCC) et des Impôts (DGI). Des «pratiques anticoncurrentielles» qui freinent l’épanouissement des PME locales.

«Nous avons jugé utile après plusieurs actions sur le terrain, de passer à une autre phase, celle qui est de présenter la situation de façon synoptique à l’administration pour qu’elle soit au parfum de la réalité sur le terrain et protège les PME locales», a expliqué Emmanuel Zué, président de la Confédération gabonaise des PME/PMI, relayé par le quotidien Gabon Matin, soulignant qu’«au sein de certaines entreprises majors, si vous trouvez quatre PME qui sous-traitent, à coup sûr, trois appartiennent aux étrangers».

S’il paraît que ce constat est avéré, il n’en demeure pas moins que nombre de PME gabonaises ne se voient pas confier de marchés du fait de leur situation irrégulière. A ce titre, Emmanuel Zué a invité les entrepreneurs nationaux à se conformer à certains mécanismes comme «être en règle avec les impôts, la Caisse nationale de sécurité sociale, déterminer sa localisation ou encore disposer d’un compte bancaire».

Conscient que la croissance du pays passe nécessairement par l’implication des PME (locales et étrangères) dans le tissu économique national, les responsables de la DGI et de la DGCC ont affirmé leur engagement «à garantir l’intérêt général, en permettant aux investisseurs étrangers de cohabiter avec les capitaux nationaux, selon la réglementation en vigueur». Réelle promesse ou paroles en l’air ? L’avenir tranchera.

Ce n’est pas la première fois que les difficultés des PME/PMI gabonaises sont évoquées avec les autorités compétentes. Hormis l’accès aux marchés de la sous-traitance, les entrepreneurs locaux souffrent également du manque d’accès aux financements bancaires. Une situation pénalisante pour l’éclosion d’une véritable classe d’hommes d’affaires gabonais, pourtant souhaitée par le gouvernement.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES