spot_imgspot_img

Gabon : René toujours en embuscade pour la primature ?

Le retour au Gabon, le 11 août, d’André Mba Obame sonnerait-il le glas du Premier ministre, Raymond Ndong Sima – qui semble par ailleurs avoir du mal à s’imposer en tant que chef du gouvernement ?

L’ancien apparatchik du Parti Démocratique Gabonais (PDG, au pouvoir) dont l’état de santé semble se dégrader chaque jour davantage et suscite de plus en plus de craintes chez ses affidés, avait, le 15 août dernier, organisé une manifestation provocatrice qui a dégénéré en violences. Devant la tiédeur et l’amateurisme du chef du gouvernement dans la gestion de ces soubresauts politiques, plusieurs caciques du parti au pouvoir souhaiteraient voir le président Ali Bongo Ondimba nommer à la primature un «sanguin». Raymond Ndong Sima, étant perçu depuis lors, comme lymphatique, peu conquérant pour les enjeux électoraux à venir et peu enclin à gérer les crises.

Cependant, le Woleu-Ntem étant un important gisement électoral pour les succès futurs, le successeur de Raymond Ndong Sima sera probablement de nouveau un ressortissant de cette région du pays.

Parmi les personnalités connues qui ont le meilleur profil, René Ndémezo’o Obiang, député de Bitam, l’ancien directeur de campagne et porte parole de feu Omar Bongo lors des élections présidentielles de 2005, l’ancien ministre des Sports, se détache largement des autres outsiders. Fang et rival de Ndong Sima dans la province du Woleu-Ntem, c’est un homme très intelligent et un grand tribun. Partisan de la manière forte quand la situation l’exige, il ne ménage pas ses efforts pour se poser en recours. Récemment, il aurait été reçu à la résidence privée du chef de l’État, avant d’aller titiller ses alliés du PDG lors de sa «déclaration de Bitam», le vendredi 24 août dernier.

Alors que plusieurs étaient dans l’effarement suite à cette sortie qualifiée d’hasardeuse par la majorité, curieusement, malgré tout ce qu’il a débité à Bitam, malgré tout ce qui a été dit et écrit en bien ou en mal contre ce pédégiste pur et dur, qualifié d’électron libre par certains et fasciné par la tenue ou les retombées d’une potentielle conférence nationale, ainsi que par la popularité des thèses de son parent Mba Obame dans la province du Woleu-Ntem, conserverait toujours, selon certaines indiscrétions, l’estime du Président pour le poste de Premier ministre après les élections locales ou les sénatoriales. Sacré René! Un vrai magicien de la politique!

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES