spot_imgspot_img

L’église du Christianisme céleste du Gabon renie l’un des siens

Dans une déclaration publiée ce 19 septembre, l’un des responsables de l’église du Christianisme céleste du Gabon, le supérieur senior évangéliste Nsounda-Nzatsi, tente de dégager la responsabilité de cette congrégation dans l’affaire relative au meurtre de Darlène Boussougou Moundouga au quartier PK 5 à Libreville.

Ayant existé depuis longtemps sous le label de l’église du Christianisme céleste du Gabon, la paroisse St Raphaël du PK 5 du pasteur Joseph Moukétou est aujourd’hui reniée par les responsables nationaux de cette congrégation. Il a fallu pour cela que ce pasteur, dont la présomption d’innocence reste de mise, soit cité dans le meurtre de la jeune Darlène Boussougou Moundouga, assassinée avant d’être enterrée dans une maison jouxtant la branche de cette église au PK 5, dans le 3e arrondissement de Libreville.

«En date du samedi 30 octobre 2010 à Port-Gentil, nous avons eu une réunion avec le ministre de l’Intérieur en présence du gouverneur de la province de l’Ogooué-Maritime au cours de celle-ci, le ministre nous avait fait remarquer le désordre qui se passe dans l’église du Christianisme céleste du Gabon», rappelle le communiqué du «supérieur senior évangéliste» Nsounda-Nzatsi.

«Suite à la conversation téléphonique que nous avons eue avec le chef mondial de l’église du Christianisme céleste depuis le Saint-siège. Il est question que la responsabilité de l’église du Christianisme céleste soit dégagée dans l’affaire qui s’est déroulée à Libreville au PK 5 à la paroisse St Raphaël le lundi 17 septembre 2012 étant entendu qu’ils sont des dissidents», poursuit le communiqué. «La constitution de l’église du Christianisme céleste interdit de tels rituels, ce pourquoi les auteurs de ces actes doivent répondre devant la loi. Nous regrettons pour ce qui s’est passé, l’église du Christianisme céleste qui est une congrégation religieuse prône pour l’amour du prochain, la paix dans les familles et dans le pays. Nous présentons nos condoléances à la famille si cruellement éprouvée», conclut le communiqué du hiérarque de l’église du Christianisme céleste du Gabon.

Pourquoi donc avoir attendu l’affaire Darlène Boussougou Moundouga, disparue du domicile familial le 28 août dernier, tuée et enterrée dans une pièce de la maison du pasteur incriminé. Pourquoi est-ce seulement maintenant que ce communiqué d’exclusion de la paroisse St Raphaël est publié, est-on en droit de se demander.

Doit-on toujours attendre que le pire se produise pour renier ceux des nôtres soupçonnés de dérive ? Pourquoi n’avoir pas publié la liste des dissidents depuis longtemps afin que les fidèles soient avertis des dangers encourus ? Et pourquoi n’avoir pas cherché à faire fermer cette église du PK 5 par les autorités compétentes pour usurpation de dénomination afin de mettre fin à la confusion ? La sortie de l’église du Christianisme céleste du Gabon ressemble plus à une tentative de s’exonérer de ses responsabilités qu’à un exercice de clarification.

En attendant que la justice fasse son travail, il importe d’interpeller le ministère de l’Intérieur, chargé du culte et garant des libertés et de la sécurité publique sur le désordre orchestré par les responsables des congrégations religieuses sur l’ensemble du territoire national, ainsi que sur la prolifération d’églises et temples dont la vocation première est trop souvent l’attrait exclusif de l’argent, du pouvoir et du sexe.

L’église du Christianisme céleste a été fondé par Samuel Bilewu Joseph Oschoffa, un ancien charpentier né au Dahomey (actuel Bénin) en 1909. Éduqué dans la religion protestante (pentecôtisme), il aurait eu une révélation divine le 29 septembre 1947, au cours d’une éclipse solaire, dans une forêt où il s’était perdu. En 2001, elle était la deuxième Église du Bénin par le nombre de ses pratiquants (près d’un demi million). En France, elle est soupçonnée de «dérive sectaire» et d’avoir commis des violences ayant entraîné la mort d’un mineur de quinze ans.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES