spot_imgspot_img

La Chambre de commerce table sur 1,100 milliard pour 2012

Réuni le 19 septembre dernier, dans le cadre de son assemblée générale extraordinaire, le bureau de la Chambre de commerce, d’agriculture, d’industrie, des mines et de l’artisanat du Gabon a adopté un budget 2012 établi à 1,5 milliard de francs CFA pour le fonctionnement de l’institution relancée il y a deux ans.

Rassemblés pour épuiser les points restants de la première assemblée générale extraordinaire tenue en mai dernier, mais aussi pour dresser le bilan à mi-parcours de l’institution chapeautée par Jean-Baptiste Bikalou, édifier l’opinion publique sur le fonctionnement et les réalisations d’étape des missions assignées à la chambre de commerce, les membres du bureau de cette instance ont saisi l’occasion pour adopter le budget de fonctionnement exercice 2012.

Evalué à 1 milliard 100 millions de francs CFA, le budget 2012 est constitué de la subvention de l’État qui s’élève à 900 millions de FCFA. Le reste est constitué de recettes propres de la chambre. «Nous sommes en train d’élaborer une stratégie d’intermédiation, pour voir comment nous pouvons favoriser le rapprochement entre les grandes et petites entreprises. C’est la raison pour laquelle, dans le cas des projets que nous avons, il y a un projet pour lequel le gouvernement a obtenu un financement de la Banque mondiale pour mettre sur pied la bourse de la sous-traitance qui sera un outil objectif devant permettre de sous-traiter les marchés. Afin que nous puissions concourir à ce que les PME jouent tous leur rôle dans l’économie de notre pays», a indiqué Jean-Baptiste Bikalou en réponse à la question des relations tendues entre les PME-PMI gabonaises et les grandes entreprises du pays au sujet de l’attribution des marchés publics.

Pour les acteurs de cette institution qui intervient comme conseiller du gouvernement dans plusieurs domaines et est chargée de représenter les intérêts des entreprises commerciales, industrielles et de service au Gabon, «le bilan d’activité à mi-mandat est dans l’ensemble satisfaisant». Car, selon ces derniers, «les réalisations actuelles de l’équipe dirigeante de cet organisme répondent aux missions assignées à cette dernière et participent au développement et à la promotion de l’organisation».

Sortie de sa léthargie depuis deux ans déjà la chambre de commerce du Gabon joue enfin son rôle d’outil de développement économique et d’épanouissement du secteur privé. Ainsi, elle ambitionne d’attirer les investisseurs étrangers en faisant la promotion du Gabon ; renforcer solidement le partenariat public-privé et développer les compétences humaines grâce à sa structure de formation initiale et continue pour les personnels occupés ; elle entend également avoir une représentation dans chacune des neuf Provinces du Gabon, pour étendre ses missions.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES