spot_imgspot_img

A New York, le Gabon développe sa coopération avec les Etats et ses opportunités d’affaires

Le chef de l’Etat gabonais a profité de son séjour à New York pour renforcer le rayonnement diplomatique du Gabon, développer sa coopération avec d’autres Etats et créer de nouveaux des liens avec des hommes d’affaires et investisseurs américains.
Des rencontres pour développer la coopération du Gabon avec les Etats et les organismes internationaux
Cette 67e Assemblée Générale a notamment été l’occasion pour le président Ali Bongo Ondimba de rencontrer de manière bilatérale, le Président de l’Assemblée Générale, le Président du Rwanda, le président de la République Tchèque et le Premier Ministre du Mali ainsi que le directeur exécutif de l’UNFAP, le secrétaire exécutif de l’ONUSIDA et Jean Ping.
Ces rencontres démontrent la volonté du Gabon de développer sa coopération avec différents Etats et de diversifier ses partenariats.
Ainsi, le chef de l’Etat s’est accordé avec le Président de l’Assemblée Général des Nations Unies et Président de la Serbie, Vuk Jeremic pour programmer d’ici 2013 une visite de travail ou officielle.
Afin de renforcer les liens entre le Gabon et le Rwanda, Paul Kagame et Ali Bongo Ondimba ont émis le souhait de se revoir d’ici la fin de l’année pour discuter du renforcement de leur coopération.
Les discussions avec le Président Tchèque et le Premier Ministre du Mali ont aussi aboutit à une volonté de développer les relations bilatérales avec le Gabon.
Ali Bongo Ondimba a aussi rencontré Monsieur Osotemin Babatunde le Directeur exécutif du Fonds des Nations Unis pour la population (UNFAP), une agence de développement international qui promeut le droit de chaque femme, homme et enfant à vivre une vie en bonne santé et dans l’égalité des chances.
Monsieur Babatunde a invité le Président gabonais, en marge du prochain sommet de l’Union Africaine à Addis Abeba, à participer à la « Campagne d’accélération de la réduction de la mortalité maternelle en Afrique », organisée par l’agence. Ce thème, fortement défendu par le Première Dame du Gabon depuis 2011, correspond totalement à la politique sociale mise en place par le Gabon.
Monsieur Babatunde a aussi émis le souhait de voir se renforcer la coopération avec le Gabon et aimerait que le Gabon augmente ses contributions à l’UNFAP afin de garantir la durabilité des programmes de l’organisme. A ces fins, il a sollicité, auprès du Chef de l’Etat, une visite officielle à Libreville, pour présenter les différents programmes de l’UNFAP.
Le Président a, par la suite, rencontré Monsieur Michel Sidibé, le secrétaire exécutif de l’ONUSIDA afin de faire un bilan de la résolution 1983.
Monsieur Sidibé qui voudrait organiser, à Libreville, une conférence sur cette question et a émis le souhait que le président gabonais prenne le leadership pour défendre les avancées de cette résolution. Introduite par le Gabon et identifiée comme historique, cette résolution sur le thème de l’ « Impact de la pandémie du VIH/Sida sur la paix et la sécurité internationale », rappelant l’importance d’apporter une réponse internationale exceptionnelle pour enrayer la propagation du VIH/Sida à travers le monde, notamment lors de conflits armés, a été adoptée à l’unanimité par le Conseil de sécurité le 7 juin 2011.
Le Président a marqué son accord pour l’organisation cette conférence à Libreville avant le prochain Conseil de sécurité des Nations Unies en juin 2013. Monsieur Sidibé a par ailleurs sollicité le président pour que le Gabon contribue à l’ONUSIDA.
Au cours de cette Assemblée, Jean Ping a pu présenter au Chef de l’Etat gabonais le bilan de son action en tant que président de la commission de l’Union Africaine en 2012. Sa mission venant à son terme, la passation à l’Afrique du Sud, aura lieu le 15 octobre 2012.
Le Président Ali Bongo et son épouse ont également participé à la réception offerte, par Monsieur et Madame Obama, le 26 septembre dernier. Ce diner a été une nouvelle opportunité d’échanger de façon informelle avec les différents représentants des Etats membres de l’Assemblée.
Des rencontres pour développer les opportunités d’affaires
Le président, qui mène une politique de diversification de ses partenariats, a profité de son séjour à New York, pour rencontrer, comme lors de tous ses voyages, des investisseurs.
C’est ainsi qu’au cours d’un déjeuner au Harvard Club de New York, une quarantaine d’hommes d’affaires intéressés par les opportunités d’investissements au Gabon s’est joint au Président et à plusieurs personnes de sa délégation (cabinet du président, Secrétaire Général de la Présidence, Ministre des Affaires Etrangères, Ambassadeurs du Gabon à l’Onu et à Washington, Fondation Sylvia Bongo Ondimba) pour discuter des perspectives d’investissements dans le pays.
Organisé en présence du sous-secrétaire d’Etat américain Robert Hormats, par Peter Tichansky, président du Business Council for International Understanding (BCIU) – un forum permanent pour les cadres supérieurs d’entreprises permettant d’interagir avec les chefs d’État et les gouvernements, comprenant des membres de plus de 150 entreprises mondiales – et Maurice Templesman, un homme d’affaires qui œuvre pour le développement de l’Afrique, ce déjeuner a été l’opportunité pour Ali Bongo Ondimba de présenter les actions mises en place pour développer le Gabon, diversifier son économie et créer des partenariats gagnant/gagnants avec de nouveaux investisseurs.
Ce moment a été une belle occasion pour le Gabon de tisser des liens et de discuter des différentes opportunités qui s’offrent aux partenaires économiques.
A New York, le Président a pu réaffirmer l’attachement profond du Gabon à l’état de droit, à la démocratie et aux droits de l’Homme, au dialogue politique dans le respect des institutions et des lois du pays, à la prise en compte des aspirations des peuples et au renforcement de la coopération entre les Etats. Ceci afin d’atteindre à terme la paix et la sécurité, la justice, le développement, et l’égalité souveraine des Etats.
La présence du Chef de l’Etat à l’Assemblée Générale des Nations Unies a démontré encore une fois l’intérêt qu’il accorde à ce forum, berceau d’une démocratie multilatérale et sa volonté forte de faire entendre la voix du Gabon dans cette enceinte qui réunit la plupart des représentants des pays du monde.
Ce séjour a ainsi permis au Gabon de renforcer sa diplomatie mais aussi à créer de nouveaux liens en vue d’améliorer sa coopération avec d’autres états et attirer de nouveaux partenaires économiques au Gabon. Depuis 2010, le Président Ali Bongo Ondimba a effectué plusieurs visites d’Etat et officielles en Afrique du Sud, en Australie, en Corée du Sud, aux Etats-Unis, en Italie, au Japon, au Maroc, au Royaume-Uni, en Suisse et à Singapour. Signe d’une forte confiance de la part de ces pays envers le Gabon, plusieurs contrats, portant sur des projets structurants, d’un montant de plus de 4 milliards de dollars, ont été signés depuis 2010 dans les secteurs du bois, de l’agriculture et des infrastructures.
Dans la poursuite de ce séjour, le Chef de l’Etat se rendra à Cuba, jeudi 27 septembre 2012, pour une visite d’Etat de 3 jours.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES