spot_imgspot_img

Conclave autour de la protection civile

Un atelier portant sur les états généraux de la protection civile, s’est ouvert mercredi à Libreville en présence notamment du Coordonnateur Résident des Nations Unies, Boubacar Camara.

L’objectif visé par ces états généraux est d’amener tous les acteurs concernés par les questions de gestion des catastrophes, à partager leurs réflexions et leurs expériences en vue de la mise en œuvre d’une politique de protection civile efficiente et efficace au Gabon.

L’organisation des états généraux de la protection civile permettra également de dresser un bilan d’étape et d’apporter des réajustements nécessaires dans politique menée actuellement.

Selon le ministre gabonais délégué auprès du Premier ministre, Calixte Isidore Nsié Edang, la tenue de ces états généraux constitue un enjeu de taille, surtout sur le plan socio-économique ’où tous les gabonais “sont appelés à prendre conscience du lien intrinsèque qui existe entre la pauvreté et la vulnérabilité aux catastrophes’’.

Pour le coordonnateur résident des Nations unies, cet exercice d’introspection qui vise également à faire le point sur 40 ans de protection civile au Gabon, apparaît comme une volonté clairement affirmée du gouvernement gabonais, de poser les bases d’une stratégie globale harmonieuse de développement au sein de laquelle, la protection civile joue un rôle essentiel, en tant qu’outil de prévention, de réponse d’assistance.

Au cours de ce forum, les experts vont tabler sur certaines priorités dans la refondation du système de protection civile, notamment le renforcement des institutions de réduction des risques de catastrophes, l’amélioration des connaissances sur la réduction des risques de catastrophes et la sensibilisation du public sur le sujet.

Dans sa vision de la gestion des catastrophes au Gabon, le gouvernement entend désormais intégrer la planification et la coordination des actions d’urgence et de solidarité, le développement et le renforcement des institutions, des mécanismes et des capacités à tous les niveaux, l’incorporation systématique des techniques de réduction des risques de catastrophes.

Cette politique s’articule autour de trois niveaux : la prévention, l’organisation planifiée et l’assistance aux sinistrés.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES