spot_imgspot_img

Pose du premier équipement du complexe métallurgique de Moanda

Le premier équipement du complexe métallurgique de Moanda, à plus de 550 km, au sud-est de Libreville a été posé vendredi dans ce qui sera l’atelier de lixiviation, par les ouvriers gabonais et chinois de la société China Tianchen Engineering Corporation (TCC), a constaté l’AGP.

‘’Il s’agit d’une cuve cylindrique de 15 m3 qui sera opérationnelle en septembre 2013. Elle fera partie d’un ensemble de cuves qui participeront au processus de la dispersion du minerai de manganèse pour en faire une solution qui va passer à l’étape d’électrolyse. D’autres cuves de 280 m3 ayant la même la vocation seront posées dans les jours qui suivent et, un peu plus tard, 6 de 1 500 m3 qui serviront à stocker la solution acquise’’, a expliqué Johan Carette, directeur des projets métallurgiques.

La lixiviation est donc une opération qui consiste à dénuer une substance de ses principes solubles en la faisant passer à travers un liquide susceptible de les délayer.

L’opération quelque peu délicate s’est déroulée en présence du directeur de cabinet du ministre de l’Industrie et des mines, Emmanuel Eyeghé Nzé, l’ambassadeur de Chine au Gabon, Sun Jiwen et de l’administrateur-directeur général de la compagnie minière de l’Ogooué (COMILOG), Jean Fabre.

Le projet du complexe métallurgique de Moanda (C2M) a été mis en application le 7 avril 2009, lorsque feu le président Omar Bongo Ondimba a posé la première pierre consacrant le début des travaux.

Les prémices d’un processus de transformation locale de manganèse ont engagées quelques mois plus tôt et, le 30 décembre 2000, ont donné lieu à la mise en service du complexe industriel minier (CIM) grâce à la volonté du groupe Eramet et sa filiale gabonaise COMILOG.

L’idée de transformer le manganèse localement a été évoquée dans les années 1970 puis les 16 et 17 juillet 1996 entre Omar Bongo Ondimba et Jacques Chirac, alors président de la France, de passage dans la province du Haut-Ogooué.

Quelques 135 milliards de FCFA ont été investis par Eramet et sa filiale COMILOG avec à la clef une promesse réelle de plus 800 emplois dont la moitié d’emplois directs, au moment où la récession économique obligeait de grands groupes dans le monde à se restructurer.

La mise en service du complexe industriel est prévue dans une quinzaine de mois, indique-t-on dans la cité minière de Moanda.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES