spot_imgspot_img

La CEEAC exige un cessez-le-feu en Centrafrique

Les ministres des Affaires étrangères des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), ont demandé mardi à Libreville aux rebelles de la Séléka et au régime du président François Bozizé de signer sans délai un cessez-le-feu et ont appelé les rebelles à se retirer des villes conquises.

Selon le communiqué final de la rencontre de la réunion, les ministres « exhortent les parties en conflit à signer immédiatement un accord de cessez-le-feu ». Le texte exige le retrait des rebelles des villes conquises.

Le premier face à face entre les rebelles de la Séléka, le gouvernement de Bozizé et l’opposition non armée est prévu ce mercredi.

La situation s’annonce houleuse au regard des déclarations tranchées des protagonistes. Mardi à Bangui, la capitale de la Centrafrique, le président François Bozizé a affirmé qu’il n’ira pas à Libreville pour négocier son départ. Un jour auparavant il a déclaré depuis Brazzaville (Congo) où il a brièvement rencontré le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou Nguesso que les rebelles de la Séléka étaient des mercenaires à la solde des étrangers.

Les rebelles pour leur part continuent d’exiger le départ de Bozizé du pouvoir.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES