spot_imgspot_img

Les flots de la colère à Kalikak

Les habitants du quartier Kalikak à Libreville n’ont pas manqué d’exprimer leur ras-le-bol quant à l’énième inondation dont ils ont été victimes après la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la capitale gabonaise dans la nuit du 6 au 7 janvier à Libreville.
© Unicef

«Nous avons marre. Plusieurs fois déjà l’année dernière, nous avons été inondés et nous avons tout perdu. Après ces inondations, nous avons adressé des correspondances au président de la République, au président de l’Assemblée nationale, au président du Sénat, au président Conseil économique et social (CES), à l’ambassade des États-Unis, pour attirer leur attention sur la récurrence des inondations au niveau de Kalikak, sans véritables résultats», a déploré Joël Zeg Zeg Meyong, porte-parole des sinistrés, relayé par le quotidien Gabon Matin.

Pour exprimer leur mécontentement les habitants ont érigé des barricades sur la voie menant à leur quartier, une pratique courante dans à Libreville. «C’est vrai que la méthode n’était pas très orthodoxe, mais c’est l’un des moyens pour se faire entendre au Gabon. A Kalikak, nous vivons derrière les barrières luxueuses qui longent la voie. Personne ne se rend compte de ce que nous vivons au quotidien», a poursuivi le porte-parole des riverains du quartier inondé.

Selon les populations de cette zone, c’est le jardin botanique, situé en face du carrefour Camp de Gaulle, qui serait à l’origine de ces inondations. Elles soutiennent que les conduits d’évacuation des eaux du quartier ont été bouchés lors de la construction de cet espace. Mis face à cette réalité, le ministère des Travaux public a commis une mission pour réparer les conduits d’évacuation. Malheureusement, les travaux ont été bâclés.

Si les barricades ont été enlevées sur la voie du fait de la visite du Premier ministre turc à Libreville, les habitants de Kalikak ont promis d’autres actions pour «se faire entendre une bonne fois pour toutes». Les problèmes d’inondations sont légion à Libreville, caractérisée par l’occupation anarchique de l’espace urbain et à l’absence d’une politique d’urbanisation viable.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES