spot_imgspot_img

Les rebelles de la Séléka conditionnent l’arrêt des hostilités au départ du pouvoir de Bozizé

Les rebelles centrafricains de la Séléka ont conditionné l’obtention d’un cessez-le-feu, au départ du pouvoir du président, François Bozizé au terme des houleuses négociations menées par le comité de suivi de l’accord global de paix qui se sont achevées tard dans la nuit (22h 30 GMT).

‘’ Il est l’unique, l’unique mal centrafricain, François Bozizé. Le départ de François Bozizé rien que le départ de Bozizé car il est le mal de la Centrafrique et de la sous région’’, a déclaré le porte-parole de la Séléka, Djader Beder au sortir des discussions.

Dans la matinée la Séléka avait déclaré qu’il accepterait un cessez-le-feu si et seulement si, François Bozizé est traduit devant la Cour pénale internationale (CPI).

Les rebelles ont dans un mémorandum distribué à la presse, accusé François Bozizé d’être l’auteur de nombreux meurtres perpétrés pendant son règne en Centrafrique.

Une position également soutenue par l’opposition démocratique qui a également conditionné la signature d’un accord de cessez-le-feu au départ du pouvoir du président Bozizé.

Pour sa part, le ministre d’Etat centrafricain, Cyriaque Ngonda a indiqué que le chef de l’Etat a été démocratiquement élu et qu’il compte y rester jusqu’à la fin de son mandat qui court jusqu’en 2016.

Face à ce langage des sourds, le ministre congolais des Affaires étrangères qui a présidé les négociations a suspendu les travaux afin qu’ils reprennent très tôt jeudi avant la tenue du sommet des chefs d’Etat des pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) prévu le même jour dans la capitale gabonaise.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES