spot_imgspot_img

Rapport mondial sur l’éducation 2020 : L’Unesco plaide pour l’inclusion totale

L’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture(Unesco) a publié le 23 juin, le rapport mondial de suivi sur l’éducation 2020, intitulé «Inclusion et éducation : Tous sans exception».

Faire de l’éducation un droit universel et une réalité pour tous est aujourd’hui plus crucial que jamais. Cela demeure l’un des challenges majeurs de l’organisme des Nations unies pour l’éducation la culture et la science(Unesco). Selon son rapport mondial 2020 de suivi sur l’éducation, moins d’un pays sur dix dispose de lois qui contribuent à assurer la pleine inclusion dans l’éducation.

Ce rapport de 424 pages fournit une analyse approfondie des principaux facteurs d’exclusion des apprenants dans les systèmes éducatifs du monde entier, en examinant notamment les questions d’origine, d’identité et capacité – sexe, âge, lieu, pauvreté, handicap, ethnicité, indigénéité, langue, religion, statut de migrant ou de déplacé, orientation sexuelle ou expression de l’identité de genre, incarcération, croyances et attitudes.

Il constate une intensification de l’exclusion pendant la pandémie de Covid19. Il estime qu’environ 40% des pays à faible et moyen revenu n’ont pas soutenu les apprenants défavorisés pendant la fermeture temporaire des écoles.

En effet selon les données du rapport, alors que 68% des pays disposent d’une définition de l’éducation inclusive, 57 % des pays seulement y mentionnent les multiples groupes marginalisés. Les personnes ayant un handicap sensoriel, physique ou intellectuel ont 2,5 fois plus de chances de n’avoir jamais été à l’école que leurs pairs n’ayant pas de handicap. Des millions d’enfants n’ont pas la chance d’apprendre.

Dans les pays à revenu intermédiaire, seuls 75% des enfants sont toujours scolarisés à l’âge de 15 ans, et la moitié d’entre eux, seulement apprennent les bases, une proportion qui est restée invariable sur cette période. «Un obstacle majeur à l’inclusion dans l’éducation tient à la difficulté de croire qu’elle est possible et souhaitable», souligne le document, exhortant les pays à se concentrer sur les personnes laissées pour compte lors de la réouverture des écoles afin de rendre les sociétés plus résilientes et plus égalitaires.

«Plus que jamais, nous avons la responsabilité collective de soutenir les plus vulnérables et les plus défavorisés, en aidant à réduire les fractures sociétales persistantes qui menacent notre humanité commune. La principale recommandation du présent rapport, qui appelle l’ensemble des acteurs de l’éducation à élargir leur conception de l’éducation inclusive en vue d’englober tous les apprenants, indépendamment de leur identité, de leur origine ou de leurs aptitudes, arrive à un moment opportun, à l’heure où le monde cherche à reconstruire des systèmes éducatifs plus inclusifs», déclare la directrice générale de l’Unesco, Audrey Azoulay.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES