spot_imgspot_img

Reprise des cours : Le Sena appelle à son tour au boycott

Estimant que le retour à l’école uniquement des élèves des classes de Terminale est une décision discriminatoire, le Syndicat de l’éducation nationale (Sena), lors d’un point presse le 8 juillet, a demandé au gouvernement d’octroyer le Bepc et le Cep aux élèves admis en classe supérieur. Le syndicat a rappelé quelques préalables à satisfaire avant le retour à l’école le 20 juillet, sans quoi il n’y aura pas de reprise.

Comme d’autres syndicats du secteur éducation, le Syndicat de l’éducation nationale (Sena) juge discriminatoire la fin de l’année scolaire pour tous les élèves, sauf ceux des classes de Terminale qui devront reprendre les cours le 20 juillet pour passer le bac en août. Le syndicat dénonce une précipitation du gouvernement et rejette sa décision d’annuler les examens du Bepc et du Cep au seul profit du Bac, dans la mesure où, croit savoir Fridolin Mve Messa, secrétaire général du Sena, «tous les diplômes sont d’égale importance». «Et d’ailleurs, c’est l’occasion de le rappeler que l’organisation de ces différents examens obéit aux dispositions légales prévues par la loi», a-t-il ajouté.

Le Sena invite donc le gouvernement à revoir sa décision et réitère sa préoccupation de voir tous les élèves des classes d’examen retourner à l’école afin d’être évalués pour obtenir leurs diplômes. Le Sena, a fait savoir Fridolin Mve Messa, «propose au gouvernement, comme solution alternative, l’organisation des examens de Cep et Bepc à une date ultérieure, le cas échéant, l’octroi du Bepc (à titre exceptionnel) aux élèves passant en classe de Seconde et du Cep aux élèves admis en classe de 6ème». «Cette proposition a l’avantage d’être moins discriminatoire», a déclaré le secrétaire général du Sena dont le syndicat se dit principalement favorable à la reprise des cours de tous les élèves candidats aux examens.

Une nuée de préalables

Pour la reprise des cours le 20 juillet, le Sena, à la suite d’autres syndicats, rappelle que la satisfaction de certains préalables est primordiale. Notamment, l’installation du dispositif d’eau dans tous les établissements publics et privés du pays ; les mises à disposition du matériel de protection aux élèves et aux enseignants (masques, gel hydro alcoolique) ; la désinfection des salles de classe ; la mise en place des modalités claires de transport des élèves et des enseignants. Le Sena exige également l’octroi de la prime Covod-19 aux enseignants appelés à repartir en classe et aux membres des jurys d’examens, ce d’autant plus que, a informé Fridolin Mve Messa, «depuis le début de cette pandémie virulente, le secteur de l’éducation a enregistré près d’une dizaine d’enseignants décédés du Covid-19»

La participation des syndicats dans la supervision de ces examens et les commissions statutaires ; le paiement des vacations immédiatement après service fait ; le paiement des vacations de l’année dernière du Cep et du Bepc avant le démarrage des cours prévu le 20 juillet 2020 ; la visite des installations avant la rentrée du 20 juillet 2020 font également partie des préalables posés par le Sena. «Dans le cas où ces préalables se sont pas pris en compte, le Sena demande d’ores et déjà aux enseignants de ne pas répondre à l’appel du 20 juillet 2020, autant il demande aux parents de garder leurs enfants à la maison, la vie n’ayant pas de prix», a déclaré Fridolin Mve Messa.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES