spot_imgspot_img

Gabon : Des auxiliaires de sécurité seront postés au sein des établissements scolaires

Pour la sécurité des élèves cette année scolaire 2020-2021, les établissements scolaires seront dotés d’auxiliaires de sécurité. Il s’agira pour eux de garantir la sécurité des élèves au sein des écoles, en surveillant les faits et gestes déviants.

Le ministère de l’Education nationale va renforcer la sécurité des élèves au sein de leurs établissements. Si dans un premier temps il avait été question d’un recours au déploiement des agents des Forces de police nationale (FPN) aux abords des établissements scolaires, le ministre de l’Education nationale avait indiqué que ce dispositif devait être renforcé par la mise en place d’un autre dispositif, à l’intérieur des établissements. D’où la création du « corps des auxiliaires de sécurité ».

Le ministère de l’Education nationale a travaillé avec les FPN et les associations des parents d’élèves pour la mise en place de ce corps de sécurité. Composé de retraités de la police et des agents qui avaient déjà été commis à cette tâche par certaines associations de parents d’élèves dans certains établissements, ce corps a été lancé le 6 novembre par le secrétaire général du ministère de l’Education nationale.

Accompagné du colonel Ivala, il a fait le tour des zones du Grand Libreville. «Les auxiliaires de sécurité que vous allez être ne seront pas des surveillants dans les établissements», a dit Théodore Koumba à ceux retenus pour la zone de Lycée nationale Léon Mba. Le rôle de ces agents de sécurité, a-t-il informé, est de «surveiller les faits et gestes déviants des élèves à l’intérieur des établissements scolaires».

Reconnaissables par un gilet orange

«Il ne s’agira pas pour vous d’aller faire des courses pour les enseignants. Il ne s’agira pas pour vous d’aller surveiller les devoirs dans les salles de classe. Si vous faites cela, vous serez hors normes» a-t-il prévenu. Selon le secrétaire général du ministère de l’Education nationale, ces agents de sécurité ne remplaceront pas les surveillants généraux. Ces derniers seront maintenus au sein des établissements pour se consacrer aux tâches de discipline et d’appui à la pédagogie et non plus à des tâches de surveillance classique qui relèvent désormais des missions d’auxiliaires de sécurité qui seront postés dans des zones sensibles. Des zones identifiées comme poreuses et par lesquelles les perturbateurs entrent pour créer le désordre au sein des établissements. Cela permettra également d’identifier les élèves perturbateurs et d’alerter, en cas de nécessité, sur les faits et gestes des apprenants.

«Vous allez participer aux fouilles à l’entrée des établissement en cas de besoin. Vous aurez la liste des objets et même des produits prohibés», a indiqué Théodore Koumba. Les auxiliaires de sécurité seront «vêtus d’un gilet marqué du sceau du ministère de l’Education nationale par derrière et par devant». A ce gilet, s’ajoutera un badge qui indiquera pour chaque agent, les noms et prénoms, établissement d’affectation et une photo. Chaque établissement disposera également des photos et identités des agents qui y seront affectés afin d’éviter que des personnes mal intentionnées s’y infiltrent. Après le Grand Libreville, des équipes vont se déployer à l’intérieur du pays pour mettre en place ce corps dédié à la sécurité des élèves.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES