La rentrée des classes n’a pas eu lieu lundi dernier dans la plupart des établissements scolaires de Lambaréné (Centre), comme le prévoyait le calendrier du ministère de l’Education nationale, a constaté le correspondant local de l’AGP.

Il n’y avait pas l’ambiance de grand retour des classes à l’école publique de Lalala, ou au lycée d’Etat ”Charles Mefane”, encore moins au collège d’enseignement secondaire d’Isaac.

Seules les portes des services de l’administration de ces établissements étaient ouvertes, accueillant des parents pour des opérations de dépôt des dossiers, inscriptions et réinscriptions des enfants.

La directrice du collège ”Adiwa”, Soeur Brigitte, a estimé que ce vide est dû au fait que beaucoup parmi les enseignants nouvellement affectés n’ont pas rejoint leur poste de travail.

Mais la raison par certains enseignants sur place est l’observation à Lambaréné de la grève lancé samedi dernier à Libreville par la convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED), un regroupement de la plupart des syndicats de l’éducation nationale. Lambaréné.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here