La compagnie pétrolière Total Gabon vient de publier son bilan financier pour l’année 2008, qui présente des résultats en hausse de 14%, avec 381 millions de dollars engrangés. Ni la récession économique mondiale ni la chute des cours du pétrole ne semblent avoir affecté les comptes du géant pétrolier, qui a annoncé le reversement de dividendes abaissées à 22,5 dollars par action en raison de la masse des investissements réalisés en 2008 qui se sont élevés à 505 millions

Après les résultats record annoncés le 12 février dernier par la maison mère, la filiale gabonaise de Total vient de publier à son tour son bilan financier pour l’exercice 2008, également en hausse record de 14% avec un résultat net de 381 millions de dollars.
En moyenne, le prix du baril s’est établi à 97,3 dollars le baril sur l’année, alors qu’il chutait à 55 dollars le baril au quatrième trimestre, une chute compensée par les niveaux record atteints en juillet où le baril montait à plus de 140 dollars.
La production de pétrole brut opérée par la filiale d’exploration-production de Total au Gabon a atteint 76,5 milliers de barils par jour, en repli de 6% par rapport à l’exercice précédent.
La part de production de pétrole brut liée aux participations de Total Gabon s’est élevée à 60,3 kb/j contre 64,2 kb/j en 2007, soit environ 26% de la production gabonaise totale de pétrole brut.
Le chiffre d’affaires de la société s’est élevé à 1,772 milliards de dollars, en hausse de 22% par rapport à 2007.
La baisse des quantités vendues a été plus que compensée par la hausse du prix de vente des bruts commercialisés par Total Gabon en 2008 avec un prix moyen de 89,4 dollars le baril en 2008 contre 66,7 dollars le baril en 2007.
Les investissements de Total Gabon se sont enfin élevés à 505 millions de dollars, contre 322 millions en 2007.
Evoquant son effort d’investissement et le niveau très bas des prix du pétrole, le groupe a décidé de verser un dividende 2008 de 22,5 dollars par action, en baisse comparé au dividende 2007 de 31 dollars par action.
Ce dividende est payable en euros, ou sa contrevaleur en francs CFA, sur la base du cours du dollar au jour de l’assemblée générale. Il ouvre droit à un crédit d’impôt en France de 0,04 dollar par action correspondant au montant de la retenue à la source au Gabon.
A l’annonce des résultats de la compagnie mère le 12 février dernier, avec 13,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires, les réactions avaient fusé de toutes parts, exhortant le groupe à investir dans des activités génératrices d’emplois pour contrer la crise économique mondiale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here