spot_imgspot_img

Gabon : Le secteur de l’éducation toujours paralysé à quelques semaines des examens de fin d'année scolaire

La Convention nationale des syndicats du secteur de l’Education (CONASYSED), a annoncé ce lundi dans la capitale gabonaise la poursuite de sa grève, jusqu’à la satisfaction totale des revendications posées depuis le 6 octobre, date de la rentrée des classes dans le pays

Le modérateur de cette structure syndicale, qui fait partie des plus puissante des strutures syndicales de l’éducation, Fridolin Mvé Messa, qui s’exprimait au cours d’une Assemblée générale, s’est dit embarrassé contre le silence du gouvernement « qui n’arrive pas à apporter des solutions véritables à leurs revendications ».
« Les enseignants veulent bien aller à l’école, mais ils attendent que les décideurs réagissent de manière efficace, afin que la sérénité revienne », a-t-il ajouté.

Depuis le déclenchement du mouvement de grève, les enseignants ont déjà reçu la prime incitative à la fonction enseignante qui figure dans le cahier de charge.

Pour, M. Mvé Messa, cette prime n’est qu’un élément parmi tant d’autres qui figurent dans leur cahier de charges. Il, a souligné qu’il y a « des points importants », dont, notamment les situations administratives, dont les postes budgétaires de 3000 enseignants stagiaires.

Cette prime incitative qui varie selon les catégories, notamment 100.000 FCFA pour les catégories A1 et A2, 80.000 FCFA pour la catégorie B et 60.000 FCFA pour la catégorie C, a été déjà versée aux ayants droit.

Mais, certains enseignants n’ont pu être en possession de cette prime en raison des erreurs constatées sur les listes élaborées par le ministère gabonais de l’Education nationale et de l’Instruction civique.

Les enseignants regroupés au sein de la CONASYSED ont obtenu, entre autres, l’augmentation de la prime de transport qui est passée de 17.000 à 33.000 FCFA, et de la prime de rentrée scolaire qui elle aussi, est passée de 25.000 à 62.500 FCFA.

Aussi, l’harmonisation des salaires des enseignants recrutés avant et après 1991, le payement intégral de leurs rappels de solde, la régularisation de toutes leurs situations administratives, ainsi que l’octroi de la prime incitative à la fonction enseignante qui doit être versée une fois par an au mois de mars.

Un nouveau rebondissement des enseignants qui intervient quelques semaines seulement du démarrage des examens de fin d’année.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES