La CAF mécontente du retard des travaux au Gabon

La délégation de la Confédération Africain Football (CAF), conduite par le Général Seyi Memene, est déçue par la non évolution des travaux de construction des infrastructures du Gabon depuis leur dernière visite, il y a 6 mois, a appris AfriSCOOP.
En effet, sur les pancartes d’identifications présentes sur les sites, sont clairement inscrits, les différents projets à réaliser à savoir : des stades et des hôtels avec des délais de livraison fixés à 24 voir 27 mois par les entreprises adjudicataires, soit quelques mois après le démarrage de la compétition, prévue en janvier 2012. Des contradictions qui ont tout leur sens lorsqu’ à moins de deux ans de la compétition, rien n’est encore fait.
Le comité de pilotage de la Coupe d’Afrique des Nations (COPICAN), qui est la structure gouvernementale, chargée de l’élaboration, de la réfection et de la construction des infrastructures liées à la CAN 2012 (routes, stades, hôtels, communications, TIC…), a été tout aussi surpris que le reste de la délégation en tête desquelles la CAF.
Aussi, le vice président de cette institution, le Général Seyi Memene, n’a pas caché son mécontentement avant de faire la confidence suivante à AfriSCOOP : « nous nous exprimerons après avoir rencontré le ministre des sports René Ndemezo’o, mais que cela ne tienne, nous sommes très mécontent »
Après avoir fait le tour des infrastructures de Franceville à Bongoville en passant par Ngouoni, Moanda pour finir à Libreville, le vice président de la CAF, Seyi Memene et le président de la commission des inspections CAF, Amr Shaheen, n’ont pas caché leur indignation.
Dans la province du Haut-Ogooué la quasi-totalité des travaux n’ont pas démarré, mais les différentes sociétés adjudicataires n’hésitent pas de garantir la fin des travaux dans les délais alors que les dates de démarrage sont dépassées.
Sur certaines pancartes, sont encore clairement visible les délais d’exécution des travaux pour une durée de 24 à 27mois soit une livraison prévue après le démarrage de la compétition. Ce constat amer fait par la délégation d’inspection de la CAF, n’est pas favorable à l’organisation par le Gabon de la 28ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012.
C’est fort de cela, que les membres de la COPICAN, structure gouvernementale, chargée de l’élaboration, de la réfection et de la construction des infrastructures liées à la CAN 2012 (routes, stades, hôtels, communications, TIC…), ont essayé par des solutions palliatives par la présentation des structures privées et non inscrites sur la liste des sites retenus au départ. A Franceville, l’hôtel Patrice Ossamy, le stade Henry Sylvoze, à Libreville, le stade de 105, celui de Sibang, sur lequel se joue actuellement le championnat national, y compris le stade de l’OPT, ont également été présentés comme solution palliatives.
Aucune évolution des travaux n’a non plus été observée au Stade Omnisport président Bongo depuis le passage du ministre des sports il y a deux semaines.
A cette allure, il sera extrêmement difficile pour le Gabon de tenir les délais. En effet, il serait judicieux pour les autorités de prendre une décision ferme à l’endroit des sociétés adjudicataires des travaux et instaurer un suivi de proximité avec des écarts court d’une ou deux semaines afin d’obliger les uns et les autres au travail.
La CAF s’exprimera mercredi à Libreville au sortir de la rencontre avec le ministre des Sports René Ndemezo’o Obiang, par ailleurs président du COPICAN.
Rappelons que le comité d’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (COCAN) n’est chargé que de l’organisation.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles apparentés

« Le Problème de l’Afrique est fondamentalement un problème de gouvernance » – Dr. Daniel Mengara

Le Dr. Daniel Mengara, Professeur d'études francophones et de sciences politiques (Afrique) à Montclair State University dans le New Jersey, et président du mouvement...

Pandémie du Coronavirus en Afrique : Le Gabon et les pays africains doivent s’y préparer

La bénédiction initiale de l’Afrique fut qu’elle fut, à la genèse du Coronavirus (Covid-19), moins touchée que le reste du monde. Cette bénédiction venait...

Dr. Mengara: « Le Président Macron se trompe fondamentalement de politique africaine »

Réagissant à l'annonce Macron-Ouattara du 21 décembre 2019 relative au remplacement du Franc CFA par l'Éco, le Dr. Daniel Mengara, professeur de littératures et...

Suivez-nous!

1,336FansLike
124FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES

Traitement du Covid-19 : La chloroquine et l’hydroxychloroquine sont inefficaces et risquées

La dernière étude de la revue scientifique médicale britannique The Lancet affirme que ni la chloroquine ni l’hydroxychloroquine ne sont véritablement efficaces dans le...

Covid-19 : Nicole Nouhando verrouille le transport interurbain dans le Haut-Ogooué

La secrétaire générale de la province du Haut-Ogooué a décidé, le 23 mai, d’interdire la circulation interurbaine dans la province. La décision de Nicole...

Dr Obiang Ndong : «Le Coronavirus n’est pas une malédiction divine»

Le porte-parole du Comité de pilotage du plan de veille et de riposte contre l’épidémie à Coronavirus au Gabon (Copil Coronavirus) regrette la stigmatisation...

Suicide manqué de Brice Laccruche en prison : Du flou gaussien et des questions

Brice Laccruche Alihanga aurait tenté de suicider le 21 mai à la prison centrale de Libreville où il détenu depuis décembre 2019 pour détournements...

Covid-19: Opération de rapatriement : De retour, mais désappointé !

La deuxième phase de l’opération de rapatriement des Gabonais, bloqués à l’étranger du fait du nouveau Coronavirus bat son plein. En atteste l’arrivée de...