spot_imgspot_img

6,5 milliards de FCFA de la BAD pour le développement de l’hévéaculture au Gabon

La Banque africaine de développement (BAD) a accordé un prêt de 10 millions d’euros (6,5 milliards de FCFA) à la Société d’investissement pour l’agriculture tropicale (SIAT), afin de lui permettre d’étendre ses plantations d’hévéa.

Multinationale belge, Siat Gabon dispose, pour le moment, d’une surface plantée de 11,610 ha d’hévéa, dont 5028 ha à Mitzic, 2094 ha à Bitam, 1988 ha à Kango et 2.500 ha de plantations villageoises.

La société envisage de porter cette superficie à 4 100 ha d’hévéa nucléus à Bitam et Mitzic, dans le Woleu Ntem (nord) à raison de 500 ha par an, entre 2010 à 2016.

Le projet devrait permettre de produire annuellement 22 000 tonnes de caoutchouc granulé qui seront exportés, en grande partie, vers les grands fabricants de pneumatiques que sont Michelin, Goodyear et Bridgestone, conformément à un accord contractuel à long terme.

Le prêt de la BAD doit permettre à SIAT d’acquérir une deuxième ligne de transformation de fond de tasse en caoutchouc granulé pour une capacité de 70 tonnes par jour (contre 40t/j actuellement), d’appuyer le programme des plantations villageoises, qui s’étendent sur 2 000 ha, grâce à la distribution gratuite des équipements (tasses, colliers, couteaux, formation, encadrement…), ainsi que de planter 4 100 ha d’hévéa, entre 2007-2016.

Conformément à son business plan, le groupe SIAT envisage de mettre en place au Gabon un vaste programme de plusieurs milliers d’hectares d’hévéa.

Le contexte est favorable à la réalisation d’un tel projet en raison de la bonne tenue des cours mondiaux du caoutchouc, eu égard à la très forte demande de la Chine et de l’Inde, ainsi qu’à la croissance du secteur de l’automobile.

La Chine ambitionne de fabriquer près de cinq cent millions de voitures dans les dix prochaines années.

En raison de l’embellie sur le marché de l’hévéa, marquée par une forte demande de pneumatiques notamment, le groupe SIAT met tout en œuvre pour encourager les planteurs gabonais et susciter d’autres vocations dans le secteur de l’hévéa. C’est ainsi que l’entreprise belge a mis à la disposition des planteurs des plants greffés au prix de 300 FCFA, sur les sites de Mitzic et Bitam.

SIAT Gabon a repris dans le cadre d’une opération de privatisation, trois anciennes entreprises publiques, AGROGABON, spécialisée dans la production d’huile de palme raffinée et du savon, HEVEGAB (Hévéaculture) et la SOGADEL (ranch d’élevage des bovins).

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES