spot_imgspot_img

Gabon : Les sièges controversés du conseil municipal d’Owendo

Prévue pour le 23 mai dernier, l’élection du conseil municipal de la mairie d’Owendo a été reportée en raison d’un différend entre indépendants et PDG sur l’accord de cogestion de la commune. La querelle se situe sur l’occupation du siège de second adjoint que l’accord de cogestion conclu devant le chef de l’Etat accordait aux candidats indépendants.

Le ton est monté d’un cran entre les conseillers le 23 mai dernier lors de l’élection du conseil municipal de la commune d’Owendo, dont le scrutin a du être reporté en raison d’une mésentente sur les termes de l’accord de cogestion de la commune conclu entre les indépendants et le PDG à l’issue des élections du 27 avril dernier.

Réuni le 23 mai dernier autour du président du Sénat, par ailleurs doyen du PDG dans la commune d’Owendo, René Radembino Koniquet, les candidats indépendants et du PDG au conseil municipal d’Owendo ne sont pas parvenus à s’entendre sur l’occupation du siège de second adjoint, revendiqué par les indépendants selon les termes de l’accord de cogestion conclu devant le chef de l’Etat au sortir du scrutin des locales.

La mésentente serait née de l’attribution de ce siège au PDG, contrairement aux termes de l’accord de cogestion conclu qui donnait priorité aux indépendants dans la gestion de la commune.

«Vous ne me parlez pas sur ce ton !», «savez vous à qui vous-vous adressez?», «méfiez vous», «vous me connaissez moi ?», «vous avez pillé, vous n’avez rien fait à la commune et vous voulez cogérer la commune avec nous, pas question !», pouvait-on entendre lors des vives altercations entre les deux parties le 23 mai dernier.

Les explications du président de la séance, René Radembino Koniquet, pour justifier cette modification approuvée par le président de la République, les indépendants sont restés hermétiques à toutes concessions visant à revaloriser la présence du PDG au conseil municipal.

Devant l’impossibilité de désamorcer les tensions entre les parties, le président de séance a décidé du report sine die du scrutin dans l’attente de l’arbitrage du chef de l’Etat.

«Nous avons décidé de reporter l’élection parce qu’il y a des incompréhensions par rapport à l’accord qui a été conclu et nous attendons de recevoir de nouvelles instructions du chef de l’Etat» a déclaré le président du Sénat.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES