spot_imgspot_img

Gabon : Menga sera-t-il prêt à la rentrée?

Après la valse de nominations qui a touché pratiquement tous les établissements scolaires publics du pays, le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a débuté la série d’installations de nouveaux promus qui doivent préparer la rentrée scolaire. A un mois de cette échéance, les résultats d’entrée en sixième sont toujours attendus, la construction de nouveaux établissements décidés par le gouvernement pour accueillir les élèves dès la rentrée d’octobre est encore en phase de projet.

Le ministre de l’Education nationale vient de publier la date de la rentrée scolaire 2008-2009. Celle-ci est fixée pour le 6 octobre prochain. A un mois de cette date, les parents d’élèves attendent toujours la publication des résultats d’entrée en classe de sixième.

Ils sont d’autant plus inquiets qu’ils redoutent de revivre le scénario de l’année dernière où plusieurs élèves ont été réorientés dans les établissements privés, faute de places dans les lycées et collèges publics.

Pour venir à bout de ce épineux problème, le gouvernement avait décidé la création de plusieurs établissements scolaires, notamment à Libreville et dans sa périphérie urbaine qui concentrent plus de la moitié de la population du pays.

Ces nouveaux établissements, notamment les CES de Bikele, d’Akebe OPT, de Haut de Gué-Gué, d’Agondje et de Mikolongo ne sont pour l’instant qu’en phase de démarrage. Le gouvernement n’a décidé de leur création que le 21 août dernier.

Ces établissement viennent compléter la liste des chantiers ouverts par le ministère de l’Education nationale depuis l’année dernière,( Montalier, Diba-Diba, etc) pour atteindre l’objectif de 300 salles de classes, notamment dans la capitale et dans sa ceinture périurbaine.

Il est presque certain que le 6 octobre prochain le ministre Menga aura du mal à faire face à la surpopulation des élèves qui entrent en classe de 6e.

L’autre inquiétude des parents, c’est la disponibilité des enseignants dans leur lieu d’affectation. A la mi-août, le ministre a procédé à une valse de nominations qui a touché l’ensemble des établissements scolaires du pays. Le personnel touché par ces affectations doit en principe être à leur nouveau poste d’affectation avant la rentrée administrative, le 22 septembre prochain.

Si l’on tient compte des difficultés administratives qui entourent les mutations du personnel de la Fonction publique, certains enseignants gagneront leurs postes au milieu du premier trimestre.

A un mois de la rentrée , les parents ne sont pas non plus fixés sur la gratuité des manuels scolaires promis par le gouvernement. Doivent-ils attendre ces manuels ou les acheter? Pourtant, Menga avait réaffirmé en juillet dernier la gratuité des manuels scolaires dans les établissements publics primaires et secondaires sur l’étendue du territoire national.

«Je parle aux parents qui m’écoutent, il est inutile de vous engager à acheter des ouvrages parce que les ouvrages seront donnés aux enfants à le rentrée des classes» avait lancé le patron de l’Education nationale avant de préciser que «ceux qui veulent vérifier cela peuvent aller au gymnase du lycée Léon Mba, ils vont constater qu’il y des stocks d’ouvrages. Ce que je dis, ce ne sont pas des chimères, ce ne sont pas des promesses en l’air, c’est un programme qui se construit et les ouvrages sont là, au niveau du lycée Léon Mba».

Pour l’instant, les parents d’élèves sont dans l’incertitude et les déclarations du ministre ne sont guère éloignées des chimères.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,846FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES