spot_imgspot_img

Gabon : Gonda chez Jean Boniface Assélé

Le ministre centrafricain de la Communication, Cyriaque Gonda, chargé du dialogue politique inclusif, est en visite à Libreville où il a rencontré le 9 septembre son homologue gabonais, Jean Boniface Assélé. Cette rencontre a permis au ministre Gonda de faire le point avec son homologue gabonais sur le processus de paix en République centrafricaine afin d’identifier les outils de la communication susceptibles de soutenir la stabilisation de la paix en RCA.

La coopération gabonaise au développement et à la stabilisation de la République centrafricaine (RCA) a de nouveau été sollicitée avec la visite du ministre centrafricain de la Communication, Cyriaque Gonda, qui a été reçu le 9 septembre par son homologue gabonais, Jean Boniface Assélé.

Cette rencontre a permis au ministre centrafricain, par ailleurs chargé de l’organisation et du suivi du dialogue politique inclusif, de faire le point avec son homologue gabonais sur le processus de paix en RCA et les outils du secteur de la communication susceptibles de soutenir cette démarche.

«C’est dans le cadre des échanges sous régionaux, de la coopération dans le cadre de la CEMAC, CEEAC et autres, que nous pourrons vraiment faire passer la communication au mieux aux travers des barrières, de mésententes et des contradictions de manière à ce que la paix puisse se stabiliser et se consolider dans nos pays», a expliqué le ministre Gonda au terme de son entretien avec Jean Boniface Assélé.

«Je ne peux pas le faire sans mettre à profit mon passage ici pour rencontrer le ministre de la communication et le briefer sur le travail qui se fait pour la pacification de la République centrafricaine avec le soutient du Gabon» a poursuivi le chargé du dialogue politique inclusif.

La tenue du dialogue politique inclusif sensée ramener une paix durable dans le pays achoppe depuis la tentative du gouvernement de diluer les acquis de Libreville sur l’amnistie des groupes rebelles.

Le bureau fédéral du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) en France avait demandé le 25 août dernier la démission de Gonda de ses responsabilités au sein du dialogue politique inclusif, lui reprochant de manquer «à ses charges et obligations».

Le 6 août, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies en Centrafrique, François Lonseny Fall, avait appelé à une nouvelle médiation du président gabonais Omar Bongo Ondimba, président du comité ad hoc de la CEMAC pour les questions centrafricaines, afin d’aider la RCA à surmonter la crise politique actuelle qui empêche la tenue du dialogue politique inclusif.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES