spot_imgspot_img

Gabon, le « rapport invisible » de Kouchner (Libération)

La Une et trois pages dans Libération pour une enquête et un « Retour sur les liaisons dangereuses entre le ministre des Affaires étrangères et les dictateurs africains qui lui ont payé des études sur leur système de santé. »

« Quoi que l’on pense du livre de Pierre Péan, l’enquête que nous publions confirme que pendant longtemps, trop longtemps, l’actuel ministre des Affaires étrangères a porté les deux casquettes, publique et privée, dans ses relations africaines. Diplomate consultant, consultant diplomate, professeur, le conflit d’intérêt est bien là et il est difficile de le dissiper. (…) Quand on passe un peu de temps au 130, boulevard Saint-Germain, le siège des sociétés pour lesquelles Kouchner livrait ses activités de conseil, on trouve toujours les mêmes hommes, qui articulent de drôles de réseaux, et réalisent de drôles de rapports, pour des sommes considérables versées par des despotes africains. » explique l’éditorial de Libération.

« «Ce n’est pas un faux rapport ! Je suis fier, et très moralement sûr de moi, d’avoir travaillé au Gabon pendant trois ans à faire une caisse d’assurance maladie.» Le jour de la sortie du livre de Pierre Péan, le 4 février, Bernard Kouchner était sur le plateau de France 2 pour défendre sa mission de consulting effectuée en 2004 dans l’ancienne colonie française. Problème : ladite caisse d’assurances maladie ne fonctionne toujours pas, et les hôpitaux sont en grève depuis la mi-janvier. »

« Le contrat entre Imeda et l’Etat gabonais a en effet été signé en novembre 2003 pour un montant total de 1,3 million d’euros, sur la base de quatre versements de 330 000 euros. (…) Cette fois, le consultant Kouchner fournit des «propositions de réforme» pour l’assurance maladie au Gabon. Elles tiennent sur 24 pages. Tout ça pour quoi ? Curieusement, il est difficile de trouver quelqu’un au Gabon qui a pu prendre connaissance des travaux de Kouchner sur l’assurance maladie. (…) «Personne ne l’a lu. Kouchner l’a remis en mains propres au président Omar Bongo, la télévision a retransmis l’événement, et on n’en a plus entendu parler.» »

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES