spot_imgspot_img

Gabon: Société :Les différents syndicats du Gabon continuent à suspendre leur grève

L’ensemble des syndicats de la capitale gabonaise continuent à suspendre leur mouvement de grève, malgré l’inhumation dimanche à Edou (nord du Congo), de la Première Dame du Gabon, Edith Lucie Bongo Ondimba décédée le 14 mars dernier à Rabat au Maroc, a constaté une journaliste de l’AGP.
Les syndicats en grève avaient décidé de suspendre leurs mouvements, suite au décès de la Première dame du Gabon, pour se mêler à l’élan patriotique en vue de rendre un dernier hommage à l’illustre disparue.
Le secrétaire général du Syndicat national du personnel de santé (SYNAPS), Serghes Mickala Moundanga, a précisé lors d’un entretien téléphonique à l’AGP, que sa structure tient à accompagner le chef d’Etat gabonais Omar Bongo Ondimba dans son deuil, avant de relancer leurs activités en avril prochain.
Quant au secrétaire général du Syndicat de l’éducation nationale (SENA), par ailleurs, l’un des membres du Collège des pairs de la Convention nationale des syndicats du secteur de l’Education (CONASYSED), Fridolin Mvé Messa, joint également au téléphone par l’AGP, il a précisé que pour l’heure, son syndicat observe un moment d’accalmie jusqu’à la tenue samedi prochain à Libreville, d’une assemblée générale qui décidera de la reprise ou non de leur grève.
Pour sa part, le troisième secrétaire général du Syndicat national de la Fonction publique et de la Réforme administrative (SYNAFOPRA), Timothée Malemba, a révélé à l’AGP, que son syndicat n’avait pas suspendu son mouvement de grève durant la période de deuil, précisant qu’il avait plutôt banni toute intervention dans les médias, ainsi que l’organisation d’une quelconque assemblée.
Toutefois, il a tenu à rappeler qu’un service minimum est effectué au sein de leur ministère, et que son syndicat attendait un signal fort de la part du gouvernement gabonais, auquel deux projets de textes ont été remis, notamment la revalorisation de l’aide à la propriété (alignement de la prime de logement au même titre que celle du ministère de la santé et de l’Education nationale) et la prime d’incitation.
La Première Dame du Gabon est décédée le 14 mars 2009 à Rabat, au Maroc. Avant d’obtenir les hommages de la population gabonaise les 18 et 19 mars, sa dépouille mortelle a été transférée vendredi dernier à Brazzaville, au Congo, où l’inhumation a eu lieu dimanche dernier à Edou, terre de ses ancêtres, devant un parterre de chefs d’Etat africains.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES