spot_imgspot_img

Gabon : Education: Menga fait l’appel

Suite aux accords conclus entre les enseignants et le gouvernement pour le versement de la prime incitative, le ministre de l’Education nationale, Michel Menga, a procédé le 8 avril dernier au lancement de l’opération de recensement des enseignants des cycles primaires et secondaires publics. Cette opération qui va s’étaler sur un mois doit également permettre de réactualiser les fichiers de ce département et de trier les enseignants qui n’exercent plus et ceux qui sont en situation irrégulière afin d’alléger les charges salariales qui plombent le budget du ministère.

L’opération de recensement des enseignants de la fonction publique a été officiellement lancée le 8 avril dernier sous la tutelle du ministre de l’Education nationale, Michel Menga, dans trois établissements secondaires publics de la capitale gabonaise.

Le lycée national Léon Mba, le lycée Paul Indjendjet Gondjout et l’école publique urbaine-centre ont été les trois premiers établissements à recevoir la délégation du ministère de tutelle pour le recensement des enseignants qui y exercent.

Cette opération doit permettre de réactualiser les fichiers du département afin de pouvoir procéder au paiement de la prime incitative aux enseignants avant le 25 mai prochain, conformément aux échéances fixées lors des dernières négociations entre les syndicats de l’Education nationale et la tutelle.

«Le but de cette opération est de faire les choses avec un peu plus de clarté, de justice et de responsabilité. J’invite tous ceux qui ont été choisis, les enseignants, les partenaires sociaux, les parents d’élèves par le biais des associations des parents d’élèves, à se mobiliser pour que cette opération se réalise comme nous l’espérons, parce qu’elle doit permettre le versement de la prime au mois de mai», a déclaré le ministre de tutelle.

«Nous avons une date buttoir qui a été arrêtée à la fin du mois de mai, la période à laquelle votre prime va vous être versée», a-t-il rappelé.

«Pour ce recensement, il faut que les enseignants et les personnels concernés se munissent des pièces suivantes : une copie du titre d’affectation, une copie de l’emploi du temps pour les chargés de cours, une copie de la pièce d’identité ou de la carte de séjour, une photo d’identité récente et une copie du texte de la dernière situation administrative», a spécifié le ministre de l’Education nationale, Michel Menga.

La constitution de ce fichier actualisé doit également permettre de dégraisser les charges salariales qui grèvent le budget de ce département en écartant les enseignants qui n’exercent plus et ceux dont la situation n’est pas régularisée.

«Une opération publique de salubrité» selon le ministre Menga, qui doit permettre d’alléger les 84 milliards de francs CFA de charges salariales.

«Notre maison comporte quelques brebis qu’il faut extraire», a déclaré le ministre.

L’opération va s’étendre sur un mois et doit permettre de desservir tous les établissements publics primaires et secondaires du pays afin que les enseignants puissent entrés en possession de leurs primes avant la fin du moi de mai prochain.

La Convention nationale des syndicats du secteur de l’éducation (CONASYSED) avaient récemment mis la pression sur la tutelle pour le versement de la prime aux enseignants dans les délais convenus, menaçant de reprendre leur mouvement de grève qui avait paralysé le système éducatif national d’octobre à janvier dernier.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES